Publications

Accueil/Publications
Document

Jojo Rabbit

Jojo Rabbit : Jojo est un petit allemand solitaire. Sa vision du monde est mise à l’épreuve quand il découvre que sa mère cache une jeune fille juive dans leur grenier. Avec la seule aide de son ami aussi grotesque qu’imaginaire, Adolf Hitler, Jojo va devoir faire face à son nationalisme aveugle. JOJO RABBIT est une occasion originale d’appréhender la période de la Seconde Guerre mondiale. C’est aussi un film très actuel sur la tolérance, les valeurs et les choix qui nous définissent.  « J’espère que l’humour de JOJO RABBIT permettra à une nouvelle génération de s’impliquer. Il est essentiel de continuer à trouver de

Lire plus
Document

Pechbonnieu 1940 – 1944

Pechbonnieu 1940 – 1944   Vendredi 7 février, Montauban recevait Edgar Morin, sociologue, ethnologue, philosophe, bref un de nos grands penseurs contemporains, initiateur de la pensée complexe, docteur honoris causa d’une vingtaine d’universités à travers le monde. Brigitte Barèges, maire, ne s’est pas trompée sur la qualité du visiteur : « Je salue l’homme qui nous dit qu’il faut vivre la poésie », en lui remettant la médaille de citoyen d’honneur de la ville de Montauban.  Après sa conférence, consacrée à la période de la résistance d’abord, puis aux dangers du monde contemporain dans une deuxième partie, Edgar Morin a dédicacé ses livres auprès

Lire plus
Document

L’abbé André Payot Résistant et chef de réseau (1939-1945)

L’abbé André Payot Résistant et chef de réseau (1939-1945) Auteur:Jean-Luc de Uffredi Editeur: Les Passionnés de Bouquins Après avoir été prêtre à Seyssel et au Grand Bornand, l’abbé André Payot est nommé dans la paroisse de Vallorcine, près de Chamonix Mont-Blanc. Là, il crée en 1942 un réseau de résistance clandestin. Il cache des réfugiés dans le clocher de l’église et met en place des filières pour leur faire passer la frontière vers la Suisse. Aidé par des vallorcins et par des Guides de haute montagne, il permet le sauvetage de résistants, de Juifs, de réfractaires et de combattants. Son histoire, tombée

Lire plus
Document

Tu ne diras pas ton nom

Tu ne diras pas ton nom « Tu ne diras pas ton nom », c’est le titre que Monique Poillot a donné au livre qu’elle vient de terminer. Monique Poillot-Rubinsztein a voulu coucher sur papier ses souvenirs de petite fille juive, cachée à Brûlon pendant la guerre. En 2014, elle est parvenue à obtenir pour le couple Léon et Hortense Coudreuse qui l’a cachée, le titre de Justes parmi les Nations, à titre posthume. Depuis de nombreuses années, Monique Poillot tient un journal intime. « Ma fille m’a proposé de le saisir sur l’ordinateur ». Elle aime écrire. « Je vais à l’atelier d’écriture à Paris

Lire plus

Les Justes de France

Les Justes de France Auteur: Sarah Gensburger Le dense petit livre de Sarah Gensburger, tiré d’une thèse en sociologie soutenue à l’EHESS, interroge la catégorie des Justes de France comme résultat de « politiques publiques de la mémoire ». Dans des analyses fines et souvent techniques, elle montre comment la nationalisation (c’est-à-dire le processus qui a vu l’État français reconnaître et célébrer les récipiendaires français d’un titre étranger), certes tardive a été le résultat d’un jeu compliqué entre représentants de l’État (Jacques Chirac a joué un rôle moteur), quelques députés et quelques Juifs ayant survécu grâce à l’action de Justes. Ces

Lire plus

Histoire d’un enfant caché du Nord.

Histoire d’un enfant caché du Nord. 11 septembre 1942 : la rafle de Lille sépare Maurice Baran, 9 ans, et son frère Michel encore nourrisson, de leur mère déportée à Auschwitz quelques mois seulement après son époux. Georgette, gouvernante des Baran, confie Maurice à sa propore famille, dans un village du Nord de la France où le jeune garçon mène une vie paysanne austère mais heureuse jusqu’en 1947. C’ests à cette date qu’il retrouve son petit frère et apprend qu’Andrée – également déportée- et Israël Marszac souhaitent les adopter tous les deux. Maurice Barab-Marszac retrace l’histoire de ses « transplantations successives » au

Lire plus

La chambre de derrière

La chambre de derrière Dans ses textes publiés, Edgar Morin a plusieurs fois évoqué son long séjour en 1943 dans la maison des époux Robène à Pechbonnieu. Clara Malraux et Emeric Epstein ont également laissé des écrits relatifs à leurs passages récurrents dans ce refuge. Croisant les témoignages des divers acteurs de cette période encore vivants et exploitant diverses sources d’archives, l’auteur a reconstitué la chronique de la vie quotidienne de ce village de haute-Garonne et des nombreux pensionnaires clandestins de la maison Robène. Retraité du monde de la formation, Laurent Robène a d’abord voulu écrire pour ses enfants et petits-enfants,

Lire plus

Contact Info

6 avenue de la Motte-Picquet 75007 Paris

Téléphone: 01 47 20 99 57

Web: https://yadvashem-france.org

Articles récents