Discours du préfet du Languedoc Roussillon du 16/08/2008