41 aveyronnais honorés comme « Justes parmi les Nations »

Ce 19 juin 2012, les 41 femmes et hommes qui, entre 1942 et la fin de l’occupation allemande, ont caché, hébergé et sauvé un grand nombre de Juifs, au péril de leur vie ainsi que celles de leurs proches ont été honorés lors d’une cérémonie.

 

 

Pour ce comportement courageux et exemplaire, ces personnes, pour la plupart nées en Aveyron, ont été nommées « Justes parmi les Nations » par l’Institut Yad Vashem de Jérusalem.
Elles étaient de simples citoyens, agriculteurs, commerçants, religieux, policiers, gendarmes, élus, ouvriers, ingénieurs, femmes au foyer ou réfugiés. Aujourd’hui, plus de 25 000 personnes en Europe, dont 3624 Français, ont reçu la médaille des Justes en reconnaissance du peuple Juif.

L’Institut YAD VASHEM de Jérusalem a été créé en 1952 par le gouvernement Israëlien en mémoire des 6 000 000 de Juifs dont 1 500 000 enfants exterminés par le régime nazi du 3
ème Reich. En 1963 l’institut a prolongé son devoir de mémoire en y associant le « département des Justes parmi les Nations » en hommage à ceux qui durant la seconde guerre Mondiale ont sauvé des Juifs au péril de leur vie et de celles leurs proches, sans aucune compensation.

Les 41 Justes honorés ce 19 juin 2012 à Ste Radegonde sont :
EXBRAYAT Idebert ALAUZE MAZEL Marie HERAIL Eugénie
EXBRAYAT Yvonne DOLY Hyppolite ARNAL Emmanuel
MASSEREY Antoinette DOLY Clémence ARNAL Marie-Louise
BERGON Denise DUMOULIN Philémon BORIE Raoul
ROQUES Marguerite PLEGADES Julie BORIE Carmen
RAMADIER Marguerite PLEGADES Louis CABANETTES Pierre
RAMADIER Paul STOLZE-COQUE Simone CABANETTES Marie
CAZALS Marcellin VERGNET Joseph CAZALET Marcel
ZUFFEREY Jeanne-Francoise BOURGOUIN Georges CAZALET Germaine
ARRIBAT Joseph-Auguste BOURGOUIN Madeleine VERGNES Armand
ENJALBERT Abel BOURGOUIN Marcel VERGNES Célestine
DELPERIE Noélie BOURGOUIN Fanny QUATREFAGESEGREFEUILLE
MarieLaurence
GALTIER Hyacinthe FALIPPOU Alfred
ALAUZE Joseph FALIPPOU ALAUX Marie ROUVE Blanche

Justes emblématiques en Aveyron :
Madame Denise BERGON sauva des rafles et de la déportation 83 enfants dans le couvent de Notre Dame de Massip à Capdenac, dont Berthe SEIFER (12 ans) et son frère Albert (8 ans)
devenu médecin toulousain et qui sera présent à la cérémonie. Elle a reçu la médaille des Justes en 1980

Marie-louise et Emmanuel ARNAL, agriculteurs du Fayet, ont aidé et hébergé le jeune Fritz BLUM, sa fiancée Fanny et sa mère venus taper à leur porte. « ça c’est passé tout bêtement »
raconte Jean, le fils d’Emmanuel, ; « on l’invite à partager notre repas. Il nous a dit qu’il est de religion juive, mes parents répondent qu’ils sont catholiques. Ça s’est arrêté là… »
Ils ont reçu la médaille des Justes en 2003.

Durant l’occupation nazie, Carmen et Raoul BORIE, quincaillers à Espalion, aideront, hébergeront et sauveront Isabelle et André KAHN, ainsi que leurs parents Rosa et Jules et 3 autres
parents. Ils ont reçu la médaille des Justes à titre posthume en 2011.

sourcce: http://www.toulouse7.com/2012/06/19/41-aveyronnais-honores-comme-justes-parmi-les-nations/  du 19/06/2012