Barroux-À la mémoire de Lucile Huteau-Godrie, Juste parmi les Nations

Du 01/10/2016

 

 

 

 

 

Luce Godrie-Psaltis, avec ses enfants Frédéric et Élisabeth. Photo Le Courrier de l'Ouest

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lucile Huteau-Godrie a caché sous son toit une famille juive. Elle a été reconnue Juste parmi les Nations et une plaque en son honneur a été dévoilée hier, à Barroux.

En mars, la municipalité avait refusé que son nom soit celui d’une rue. Hier, une plaque commémorative a tout de même été dévoilée, à côté du monument aux Morts de Barroux, en l’honneur de Lucile Huteau-Godrie, née dans le village en 1894 et déclarée Juste parmi les Nations en 2011, à titre posthume.

En février 1943, Lucile Huteau-Godrie avait accueilli chez elle, à Niort, la famille Bondenheimer. De confession juive, le couple et ses deux enfants avaient échappé à la rafle du Vel d’Hiv (juillet 1942). « Ma mère participait à des réunions avec d’autres familles chrétiennes, se souvient Luce Godrie-Psaltis, 91 ans. Elle n’a pas hésité, elle a dit oui tout de suite pour cacher une famille. »

 François Guguenheim, vice-président du comité français pour Yad Vashem, a souligné que « dire non à l’innommable est source d’avenir. C’était valable hier, ça l’est encore aujourd’hui. Nous inaugurons un monument qui va perdurer dans le temps et il est fondamental pour nous que la population, nos enfants et descendants, sachent que des héros ont su dire non aux nazis, se sont dressés contre des politiques. »