Cérémonie en l'honneur d'une Juste parmi les Nations à Barroux

Madame Psaltis, fille de madame Godrie, entourée de sa famille et d’Olivier Fouillet Personnalités civiles et militaires, élus, porte-drapeaux, présidents d’associations mémorielles, sympathisants et amis étaient réunis ce samedi matin 1er octobre au monument aux morts de Barroux autour des descendants de Marie Lucile GODRIE : ils avaient répondu à l’invitation rédigée conjointement par le Comité Yad Vashem, représenté par François GUGUENHEIM et par la mairie d’Airvault, représentée par Olivier FOUILLET.

En effet, depuis le mois de mars dernier, date d'une rencontre particulièrement constructive entre la famille et Olivier FOUILLET qui venait de prendre connaissance officiellement de ses souhaits, il avait été convenu qu’une commémoration officielle aurait lieu localement en l’honneur de Lucile Marie GODRIE, nommé Juste parmi les Nations le 22 mars 2011.

Plusieurs mois de préparation ont été nécessaires pour que cette cérémonie pleine de respect, d’émotion et de rappels historiques prenne toute sa mesure. Plutôt que le nom d’une rue, le souvenir de madame GODRIE sera inscrit durablement sur une stèle dans l’enclos du Monument aux morts.

Les allocutions du Maire d’Airvault, celle de François GUGUENHEIM, la lecture de témoignages d’une jeune fille juive ont insisté sur le rôle essentiel qu’ont joué les Justes parmi les Nations pendant un des pires moments de l’Histoire du XXe siècle ; le courage, la résistance, l’humanité de madame GODRIE ont été rappelés et portés en exemple à l’adresse des jeunes générations afin qu’elles puissent choisir entre honneur et déshonneur, clarté et obscurantisme.

Le rappel de ces valeurs et l’attention portée à l’une des leurs est un véritable honneur pour les habitants du Grand Airvault dont s’est réjoui Olivier FOUILLET, à l’initiative de cet événement qui restera gravé dans les mémoires.