GEYSSANS - L’hommage d’un enfant juif devenu grand à la famille Paquien

Du 11/12/2016

René Roffé entouré des familles et des personnalités religieuses devant la Vierge en bois de sycomore qu’il a offert à la ville.

 

 

 

Hommage à la famille Paquien et à Geyssans
C’est une cérémonie exceptionnelle de reconnaissance qui vient de se dérouler à Geyssans, en présence de René Roffé et son épouse, et de la famille Paquien.
L’histoire commence le 11 avril 1934 quand naît, à Lyon, René Roffé, dans une famille juive. Lorsqu’il a à peine un an, il perd sa mère. Il est alors élevé par ses grandsparents, Mordo et Marie Nassi.

Au début de la guerre de 3945, il part vivre chez la soeur de sa mère et son mari, à RomanssurIsère.
En novembre 1943, sa grandmère Fanny le confie à Augusta Paquien, fermière à Geyssans.
Augusta vient de perdre son mari. Elle a quatre fils, dont l’aîné est maquisard dans le Vercors. René va rester à la ferme de novembre 1943 à septembre 1944. Augusta le fera passer pour son neveu. Il fréquente l’école publique et va
à la messe. Après la guerre, René est resté en contact avec Augusta jusqu’à la mort de celleci en 1976.


Après la médaille de Juste parmi les Nations...
René Roffé interviendra pour faire une demande officielle de décerner la médaille des Justes parmi les Nations à Augusta. En janvier 2010, l’Institut Yad Vashem Jérusalem lui décerne le titre lors d’une cérémonie de reconnaissanceà titre posthume en 2013. C’est Luc Paquien, son fils, Génissois en maison de retraite, qui reçoit la médaille de reconnaissance, un certificat officiel, et l’assurance que le nom d’Augusta Paquien sera gravé à Jérusalem.

René Roffé n’a jamais oublié Augusta et le village qui l’a sauvé. C’est pourquoi il a réalisé une sculpture de la Vierge Marie, en bois de sycomore, qui vient d’être installée dans l’église de Geyssans. Pour la circonstance, une cérémonie officielle s’est tenue dans l’église jeudi soir, en présence de l’évêque,
Monseigneur PierreYves Michel, du père Christophe Rivière, des trois diacres du secteur, Michel Chaix, Jean Michel, Guy Leydier, du maire Claude Bourne, de la conseillère départementale Emmanuelle Anthoine, et des familles

Roffé et Paquien et leurs amis. Une messe était ensuite célébrée en présence des musiciens geyssanais, et d’un nombreux public.

JeanPaul MOUTON