Lacapelle-Biron.« Juste une cachette »

 

 

 

 

Le sort des enfants juifs mis en scène. (Photo DR) La commune de Lacapelle se prépare à commémorer le 69e anniversaire de la rafle du 21 mai 1944 au cours de laquelle 47 hommes de la commune ont été arrêtés puis déportés.

Les cérémonies officielles auront lieu les 21 et 26 mai et une conférence sera donnée par Gérard Boulanger, conseiller régional, militant des droits de l’homme et essayiste. Inscrit au barreau de Bordeaux, Gérard Boulanger fut l’avocat à l’initiative de la procédure judiciaire engagée contre Maurice Papon dans laquelle il défendit 27 des parties civiles, victimes des rafles contre les juifs.

L’association Mémoire vive, créée récemment pour perpétuer la mémoire de la déportation à Lacapelle par différentes actions, propose un spectacle de théâtre sur l’action des Justes parmi les nations, samedi à 20 h 30.

Les Capelains se rappellent qu’il y a deux ans, deux familles avaient été honorées de cette distinction pour le rôle qu’avaient joué leurs parents et grands-parents pour sauver des familles de confession israélite. « Juste une cachette », la pièce de Madeline Fouquet, se passe en 1942. Sur un quai de gare, une dame arrache l’étoile jaune d’un enfant et le cache. Cinq comédiens, dont deux enfants, campent une quinzaine de personnages. La pièce plonge le public dans l’urgence de la survie, du mensonge, dans les plaies vives des rafles et des séparations. 

source: http://www.sudouest.fr/2013/05/02/juste-une-cachette-1041045-3723.php du 02/05/2013

Juste une cachette