Lacapelle-Biron. Voyages à la rencontre des Justes

 



Reine se prépare à son tour à aller à Jérusalem accompagnée de sa fille Laurence à gauche et conseillée par sa petite-fille Amélie.

Amélie Lafon est l'arrière petite-fille de Léonie et Gabriel Magimel, agriculteurs modestes et sans histoire de la commune de Gavaudun, aujourd'hui décédés. Le 31 octobre 2011, ils ont été nommés à titre posthume « Justes parmi les Nations » en reconnaissance du sauvetage d'une famille de juifs recherchée entre 1941 et 1944 par la terrible Gestapo des occupants nazis (voir «La Dépêche» du 4novembre 2011).

Hommages de la famille

C'est au cours de la cérémonie de remise des médailles qu'Amélie a pris conscience des actes d'héroïsme de ses aïeux. Elle a donc écrit son témoignage à la demande de la Fondation France-Israël et a été sélectionnée pour accomplir un voyage de 5 jours à Jérusalem afin de se recueillir avec une quinzaine d'autres descendants de ces héros anonymes, devant le mur édifié en mémoire des Justes et sur lequel figurent désormais les noms de Gabriel et Léonie Magimel.

Elle nous a confié l'intense émotion ressentie devant ces lettres gravées à jamais.

La famille de Léonie et Gabriel n'en restera pas là. Aujourd'hui, c'est Reine, leur fille, et Laurence, leur petite-fille, qui se préparent pour un bref voyage en Israël et rendre ainsi, à l'instar d'Amélie, un nouvel hommage à leurs parents et grands-parents.

Commémoration de la rafle de Lacapelle

Dimanche 27 mai, à 16 h, se déroulera à Lacapelle la 68e cérémonie d'anniversaire de la rafle de mai 1944. Après avoir encerclé le village, la sinistre division SS Das Reich captura tous les hommes valides tirés de force de leur domicile et commit des atrocités innommables à l'encontre d'habitants du voisinage soupçonnés de Résistance. Les prisonniers furent ensuite conduits dans les camps de concentration où la plupart laissèrent leur vie. Cette manifestation devant la stèle départementale de la Déportation sera l'occasion d'une pensée vers ces Justes sans lesquels la barbarie nazie aurait fait davantage de victimes encore.

source: http://www.ladepeche.fr/article/2012/05/22/1358874-lacapelle-biron-voyages-a-la-rencontre-des-justes.html du 22/05/2012