Les Justes mis à l’honneur

Du 22/07/2019

 

 

 

 

C’est en présence de François Guguenheim, vice-président du Comité français pour Yad Vashem et des membres des familles concernées, que le maire, Jacques Barbier, a invité de nombreux élus et corps constitués, dont le sous-préfet d’Indre-et-Loire, Philippe François, les sénateurs Isabelle Raimond-Pavero et Pierre Louault, la députée Sophie Auconie, la conseillère départementale Geneviève Galland, le président de la communauté de communes Gérard Hénault, ainsi qu’Anne Degrieck, directrice de l’Onacvg (1), pour l’inauguration de la stèle « Les Justes de Descartes parmi les nations ». Dans son discours, François Guguenheim, en citant les noms de la famille Goupille, composée de Jean, Élisabeth, André, Jeanne, Pierre et Louis Goupille, Pierre et Denise Renard et Odette Marchelidon, a rappelé que la commune de Descartes est celle qui compte le plus de Justes de tout le département d’Indre-et-Loire. Il a tenu à honorer l’ancien maire Serge Petit, qui a œuvré pour que cette stèle soit érigée sur la place des Justes, située en bas de la rue René-Descartes. À cette occasion, le vice-président du Comité français pour Yad Vashem a émis une requête, en souhaitant que la commune rejoigne symboliquement le réseau « Villes et villages des Justes parmi les nations du Comité français pour Yad vashem ». Dans leurs différents discours, tous les élus n’ont pas manqué de rendre un hommage tout particulier à ces personnes d’exception, pourvues d’un don d’oblativité comme le précise la députée et qualifiés de « Soutiers de la gloire » par le sous-préfet, en citant Pierre Brossolette. Convives, familles et élus se sont ensuite retrouvés à la mairie où les membres de la famille Goupille ont remis à la municipalité quatre tableaux issus de leur propre réalisation tout en levant leur verre pour que cette France puisse ne jamais les oublier.
(1) Onacvg : Office national des anciens combattants et victimes de guerre.