Manche : un hommage aux Justes de France à Saint-Lô

Du 21/07/2019

 

 

 

 

 

Dimanche 21 juillet 2019, une cérémonie d'homne cérémonie d'hommage aux Justes de France a eu lieu à Saint-Lô (Manche) à l'occasion de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français. - Florian Tiercin Ce dimanche 21 juillet 2019, la ville de Saint-Lô (Manche) a tenu une cérémonie d'hommage aux Justes de France, à l'occasion de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français.

Dimanche 21 juillet 2019, une cérémonie d'hommage aux Justes de France a eu lieu à Saint-Lô à l'occasion de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français.

En cette année du 75e anniversaire du Débarquement, Hélène Debiève, sous-préfète, a rappelé la tragédie de la rafle du Vél d'Hiv : "Elle demeure une plaie vive dans nos mémoires. Assurément, elle est une blessure à l'âme de la France. La réalité est là, implacable et douloureuse. 13 852 hommes, femmes et enfants ont été raflés. Pourquoi ? Parce ce qu'il était juif. [...] Depuis 1995, notre pays regarde son histoire avec clarté et vérité."

Et d'ajouter : "alors que les idéaux de la France et de la République étaient bafoués, des héros anonymes ont maintenu la flamme de l'honneur et de la dignité [...] pour sauveur d'une mort certaine des milliers d'innocents".

David Deshayes, de l'association saint-loise L'étoile de la mémoire, a fait écho aux derniers cas d'antisémitisme : "L'ombre de l'antisémitisme est toujours présente. Nous nous devons plus que jamais d'être vigilants face à ces vieux démons. [...] Tirons les leçons du passé et restons vigilants. Et plus que tout, restons unis."

Trois Saint-Lois "Juste parmi les nations"

À Saint-Lô, trois personnes ont reçu le titre de "Juste parmi les nations" pour avoir protégé les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale : Ernest Lepileur, Renée Lepileur, Denise Levallois (née Lepileur).

René Lebrun, petit-fils de Marthe Lebrun (née Jamard) et Pierre Lebrun de Notre-Dame-de-Cenilly, était présent à cette cérémonie. Marthe et Pierre Lebrun ont reçu le titre de "Justes" en 2010.

"Justes parmi les nations" est la plus haute distinction honorifique donnée par l'État d'Israël à des civils pour ceux qui ont sauvé des juifs.