Trois arthésiens nommés «Justes parmi les Nations» à titre posthume

Du 23/07/2018

 

 

 

 

Michel Ashe était déjà revenu à Arthès. Le 26 juillet à Arthès, Les familles Dubec et Igalens seront faites «Justes Parmi les Nations» par Yad Vashem.

C'est la plus haute distinction civile israélienne que vont recevoir à titre posthume Violette et Guillaume Dubec et Camille Igalens pour avoir sauvé Joseph et Hilde Aschkenas, leurs enfants Michel et Nicole de la barbarie nazie et de l'Etat français de Vichy pendant la Seconde Guerre Mondiale. La cérémonie se déroulera ce jeudi 26 juillet à Arthès en présence de Pierre Doat Maire d'Arthès, Francine Theodore-Leveque et Alberf Seifer Délégués du Comité Français pour Yad Vashem, les députés du Tarn, les deux sénateurs du Tarn, des représentants du conseil départemental, le directeur de cabinet de la préfecture, Jean-Paul Raynaud maire de Saint-Juéry, des élus de la C2A et des porte drapeaux. Les descendants des familles Dubec et Igalens recevront à Titre Posthume La Médaille et le Diplôme de «Juste parmi les Nations› des mains d'Anita Mazor, Ministre près l'Ambassade d'Israël à Paris, en charge du Sud de la France décernés à Violette et Guillaume Dubec et Camille Igalens. Arthès est membre du Réseau De Villes Et Villages De France Des Justes Parmi Les Nations depuis le 16 juillet 2018. Avant la cérémonie qui se déroulera à 10h30 à la salle Georges Albinet, sera inauguré à 10 heures un Jardin des Justes parmi les Nations place de l'église. Michel Ashe Aschkenas posera une plaque de reconnaissance envers ces 2 familles et les autres familles de Saint-Juéry et Arthès qui sont restées dans l'ombre.

Michel offre une plaque en bronze qu'il a fait créer dans une fonderie et qu'il posera lui-même ce 26 juillet au Jardin des Justes. «Avec cette plaque, nous rendons hommage au courage et à la bravoure extraordinaire de Guillaume et Violette Dubec et de Camille Igalens qui, au péril de leur vie, avec les autres citoyens d'Arthès et de Saint-Juéry, ont caché Joseph et Hilde Aschkenas et leurs enfants Michel et Nicole de la barbarie nazie et de l'État français de Vichy pendant la Seconde Guerre Mondiale». Michel Ashe et huit membres de sa famille reviendront tout exprès des Etats-Unis pour cette cérémonie.