Un jardin des Justes et une rue Julien-David à Lussac-les-Châteaux

Du 11/05/2015

 

 

 

 

La rue des écoles devient rue Julien-David.

Le Jardin des Justes parmi les Nations et la rue portant le nom de Julien David sont inaugurés à Lussac-les-Châteaux ce matin, en hommage au garde champêtre de la commune qui aida, avec Louis-Joseph Bernard (facteur à Saint-Julien l'Ars), une famille juive à franchir la ligne de démarcation en 1941. Plusieurs de ses membres seront présents ce matin à la cérémonie.

Les deux hommes, décédés en 1959 et 1969, ont été reconnus Justes parmi les Nations en 2012, grâce aux démarches et recherches entreprises par les membres de la famille Guez-Furmansky et le conseiller municipal Jean-Claude Corneille, féru d'histoire locale. Cette distinction avait donné lieu, en septembre 2013, à une cérémonie en mairie de Lussac, en présence de la ministre déléguée aux affaires juridiques de l'ambassade d'Israël.
La commune a depuis choisi de rebaptiser la rue des écoles en mémoire de son courageux garde champêtre et de baptiser le jardin voisin, à l'intersection de la Nationale, en hommage aux Justes parmi les Nations. Julien David et Louis-Joseph Bernard n'ont pas été les seuls à prendre des risques: « Nous avons retrouvé une filière de plusieurs amis à Lussac qui étaient solidaires pour aider des clandestins dont de nombreux juifs, indique Jean-Claude Corneille: une veuve de la Grande guerre a hébergé quatre personnes, un retraité fournissait les légumes de son lopin de terre, le garagiste, qui avait le permis, les conduisait. » Le fruit de ces recherches est présenté dans une exposition visible au foyer-logement de la Noiseraie (ouvert au public en semaine) jusqu'au 6 juin.