Les "Justes parmi les Nations" de Lombron : Ernest et Alice Guitton

Alice Guitton Née dans le Loir-et-Cher, Alice vit avec ses parents dans une ferme à La Bazoche-Gouet (Eure-et-Loir). À l’âge de 11 ans, elle est placée comme employée de maison chez un notaire dans le Loir-et-Cher. Elle y reste plus d’une dizaine d’années avant d’épouser Ernest Guitton, alors âgé de 27 ans.  

Ernest Guitton Né à Lombron, celui-ci avait une santé fragile et était orphelin depuis l’âge de 14 ans. Après avoir exercé le pénible métier de valet de ferme, il était devenu tailleur et confectionnait plus particulièrement des bleus de travail. Passionné par la musique, il jouait entre autres de la trompette et de l’accordéon dans les fêtes villageoises et son talent avait été récompensé par plusieurs prix. En 1934, le couple s’installe à Lombron, au nord de la Sarthe, dans une modeste demeure sans électricité. Trois enfants vont y naître entre 1934 et 1939, Maurice, Solange et Roland.

A l’automne 1942, à la demande de Lucienne Clément de l’Epine qui cherche des familles d’accueil pour une organisation juive, la WIZO*, ils prennent chez eux le jeune Isaac Abelanski, âgé de 10 ans. Renommé Jean, il sera traité comme leur quatrième enfant. En 1943, par sécurité, sa pension est suspendue mais le couple continue de s’occuper de l’enfant sans demander de compensation. Après la guerre, Isaac, dit Jean, garde des liens d’amitié avec ses sauveurs.

Les frères d’Isaac, Maurice et Robert, sont cachés à proximité. Maurice est hébergé chez des voisins, Marie-Louise et Léon Gasnier, qui accueillent déjà deux enfants juifs, Mireille (9 ans) et Gilbert (12 ans) Siegelman, dont la mère Rosa a été déportée. Robert est placé chez les Courtois, à Montfort le Rotrou, à environ 5 km de Lombron.

Les villageois connaissaient l’origine de ces enfants . Par leur silence, ils les ont protégés.

Ernest (1904-1969) et Alice Guitton , née Boulay (1911-1993) sont nommés Justes parmi les Nations en 1989. La cérémonie de remise de la médaille des "Justes parmi les Nations" a eu lieu le 21 octobre 1990.

Un autre couple, Georges et Yvonne Mary, a été honoré au cours de cette cérémonie. Ils habitaient Lavaré, à environ 16 kilomètres de Lombron et ils ont hébergé un couple d'amis juifs polonais et leurs trois enfants, David (19 ans), Jacques (12 ans) et Evelyne (2 ans). En raison des risques de dénonciation, le père, Enoch, et son fils David passent en zone sud. En février 1943, Georges Mary est arrêté et sera détenu pendant 5 mois par les allemands. La mère et les deux autres enfants resteront cachés chez les Mary jusqu'à la libération.

La Mairie de Lombron a inauguré un espace au nom d'Ernest et Alice Guitton le 10 mai 2009.

Panneau espace Guitton

 

Alice et l'ambassadeur d'Israël Alice et sa médaille Ernest Guitton