Articles et documents

Ernestine, Juste parmi les Nations

mardi 8 mai 2012

Ernestine Deltorn Joseph Chia Katz né à Torchin (Ukraine) arrive en France en 1931 ; il est prothésiste dentaire. Son épouse Ada Kipen est dentiste. De leur union naissent deux enfants : Jean-Bernard en 1934, et Michel en 1940 (décédé en 1983).

Joseph Katz, engagé volontaire est affecté à Septfonds (Tarn-et-Garonne) où il fait fonction de dentiste. Sa femme et ses enfants le rejoignent à Septfonds.

Démobilisé il part à bicyclette à la recherche d’un logement familial.

A Cazals (Tarn-et-Garonne), Joseph Katz rencontre le maire auquel il arrache une dent douloureuse ; soulagé et reconnaissant, celui-ci le met en relation avec Ernestine Deltorn. Elle met à la disposition des Katz une maison familiale inhabitée.

Mr Jean Deltorn, époux d’Ernestine est en captivité depuis 1939.

Mr et Mme Katz et Ernestine Deltorn rejoignent le réseau de résistance » Jean-Marie «  En mai 1943 Ernestine est prévenue de la rafle de St Antonin ; elle cache ses protégés dans la maison inhabitée de ses beaux-parents, au lieu-dit « Régis » elle veille au ravitaillement de la famille Katz.

Au bout de quelques jours, la famille est conduite de nuit dans une ferme isolée dans la campagne de Monclar-de-Quercy, où la famille Katz restera jusqu’à la libération en Août 1944.

La famille Intraligator, cousine des Katz est cachée dans une ferme des Deltorn sur le Causse-de-Penne à Régis. La famille Intraligator est partie aux USA et Jean-Bernard Katz les a perdus de vue.

D’origine polonaise, Gedalie Bornstein et Rachel Apter habitent 83 rue du Temple. Paris (3ème) Ils sont commerçants et leur fils Max travaille avec eux.

Max Bornstein est mobilisé en juin 1940 à St Etienne. Libéré en février 1941, il ne peut rentrer en zone occupée. Il rejoint ses amis Katz à Cazals ; il est hébergé par Ernestine Deltorn. Au bout d’un an environ, afin d’échapper au S.T.O  (service du travail obligatoire) il s’enfuit de Cazals. Il rejoint Nice, puis Paris muni de faux papiers.

Ses parents, Gédalie et Rachel Bornstein, restés à Paris sont arrêtés et déportés à Auschwitz par le convoi N° 61 du 28-10-1943 ; ils y seront assassinés.

Ainsi, huit personnes au moins ont été sauvées par Ernestine Deltorn.

 

Lire la suite