Deux Justes à Toucy

None
Ancienne carte postale de Toucy (DR).

Les destins croisés de Pierre André et de Michel Martiré avec les Spiegel...

 Le 22 novembre, une cérémonie de reconnaissance a marqué la vie municipale à Toucy. Les deux nouveaux Justes honorés ce jour-là, furent des figures locales : l'un secrétaire de la Mairie, l'autre brigadier de gendarmerie...

Synthèse du dossier de Yad Vashem :

- "Né en 1885 à Pinsk, Aria Resnick épouse à Varsovie, Anna Bella. Celle-ci, étai née Kleidman, le 24 mai 1885 à Ruda-Opalnie .
Le couple quitte la Pologne pour rejoindre à Paris un oncle d’Anna. Aria gagne sa vie comme maroquinier.
En 1910, Edmond Bechmann, un industriel, propose à Aria un emploi dans une usine de velours à Blâmont (Meurthe-et-Moselle).

En 1914, Aria Resnick s’engage comme volontaire dans l’armée française. Il sera Grand Invalide de Guerre (amputé d’une jambe) et nommé Officier de la Légion d’Honneur. 
Avant le premier conflit mondial, le couple a déjà une fille, Marguerite, née en 1908. Yvette viendra agrandir encore cette famille en 1922.
Les Resnick sont naturalisés français en 1922.
En 1936, Marguerite épouse Samuel Spiegel, né en 1905 à Vaslin, en Roumanie. Leur fils, Jean-Maurice, naît le 29 août 1939.
Yvette Resnick est Normalienne avec l’ambition d’intégrer Normale Supérieure.Eclate la Deuxième guerre mondiale.

En juin 1942, après une grande rafle à Nancy où il réside, Samuel Spiegel décide de fuir avec sa famille en zone sud. Mais les grands-parents Resnick refusent de partir, ils ont confiance en Pétain. Par contre, Yvette va accompagner Samuel et Marguerite vers la zone dite « libre ».
Munis de fausses cartes portant le nom de Lecoutre, les quatre fugitifs passent en zone sud et vont rejoindre des membres de leur famille à Palluau, dans l’Indre.

En avril 1943, ils apprennent par un gendarme compatissant qu’une enquête les concernant a été envoyée à Nancy. Les persécutés n’ont que 48 heures devant eux avant d’être arrêtés…
Ernest Petit, un ami de son beau-frère Samuel Spiegel, aiguille Yvette vers Pierre André. Ce brigadier de gendarmerie est en poste à Toucy (Yonne) en zone occupée. 
Le 1er mai 1943, Pierre André la reçoit chaleureusement à Toucy et se charge de préparer un hébergement, pendant qu’Yvette va rechercher les siens, restés à Palluau.
Pierre André leur trouve un logement sommaire à l'écart de la ville, au lieu dit "Les Guerriers". Il les introduits auprès du secrétaire de mairie, Michel Martiré, père de six enfants, ce qui ne l’a nullement empêché de s’engager dans la résistance. Le secrétaire donne une carte de travail à Samuel, au nom de Simon Noël Lecoutre, et des cartes et des tickets d'alimentation pour toute la famille.

Pierre André et Michel Martiré veillent désormais ensemble sur Yvette Resnick et sur sa famille. Un exemple ? Apprenant que la milice recherche Samuel Spiegel, Michel Martiré effectue plusieurs faux changements de domicile pour brouiller les pistes et Pierre André envoie un gendarme avec un message codé pour les prévenir.

Hélas, les nouvelles sont graves du côté des grands-parents. Le 13 août 1943, Anna Bella est arrêtée à Blamont. Elle sera déportée sans retour de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 61 du 28 octobre 1943.
Plus chanceux, Aria Resnick échappe aux poursuites et vient se réfugier à Toucy.
Mais son arrivée soudaine provoque la méfiance de voisins. Orientés par Michel Martiré, tous changent d’abri pour une autre ferme isolée, "Le Petit Etang Neuf".

Ils ne tomberont pas aux mains des nazis et de leurs collaborateurs grâce à ces deux héros que furent Pierre André et Michel Martiré…"