Dépalle Jeanne-Simone

Dépalle Pierre

Buffet Michelle

Buffet Antoine

Année de nomination : 2004      Dossier n° 10206A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Jeanne-Simone Dépalle (née Rollet)
Date de naissance : 11/02/1915
Date de décès : 21/05/1985
Profession : Ouvrier agricole
Particularité : Résistant

M. Pierre Dépalle
Date de naissance : 11/03/1910
Date de décès : 09/06/1990
Profession : Ouvrier agricole
Particularité : Résistant

Mme Michelle Buffet (née Rollet)
Date de naissance : 15/07/1908
Date de décès : 10/11/1996
Profession : Sans profession
Particularité : Résistante

M. Antoine Buffet
Date de naissance : 14/12/1912
Date de décès : 03/07/1983
Profession : Exploitant agricole
Particularité : Résistant

Localisation

Localite : Loddes
Département : Allier
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 10 avril 2005
Lieu : à la mairie de LODDES ()

Personnes sauvées

M. Jean-Paul Créange

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Michelle & Antoine Buffet   Pierre & Jeanne-Simone DEPALLE Michèle et Antoine Buffet ainsi que Jeanne-Simone, sœur de Michèle, et Pierre Dépalle, résidaient à Loddes (Allier) à une quarantaine de kilomètres de Vichy. Les deux couples étaient agriculteurs et exploitaient chacun une petite ferme. En janvier 1944, les Buffet accueillirent chez eux un petit garçon juif de 9 ans, Philippe Créange, tandis que les Dépalle recueillaient son frère aîné, Jean-Paul, 10 ans. Ils les hébergèrent à titre gracieux jusqu’à la Libération. Les Créange étaient juifs français originaires de Lorraine. Le père des enfants avait été tué au front en 1940. Pressentant les hostilités, les Créange avaient pris la précaution de se faire construire une maison à Vichy. Les deux garçons, leur mère et ses parents ainsi qu’une arrière-grand-mère (décédée en décembre 1943) s’y replièrent au début de la guerre. Par suite de  l’arrestation de voisins juifs, leur mère décida alors de fuir Vichy et de se réfugier à Montaigut-en-Forez. Ils logeaient à l’Hôtel de Bourgogne qui abritait de nombreux réfugiés juifs. Les habitants l’avaient rebaptisé Hôtel de Jérusalem. Inquiète pour la sécurité des enfants, la mère chercha à les placer et, par l’intermédiaire des propriétaires de l’hôtel, rencontra les familles Buffet et Dépalle. Les garçons qu’ils présentaient comme des neveux parisiens, furent scolarisés et considérés comme des enfants de la famille. Les Buffet vivaient très modestement mais s’opposaient très farouchement au nazisme. Antoine militait dans la Résistance. Il hébergea un aviateur américain avant son passage clandestin en Espagne. Philippe se souvient avoir gardé  les quatre vaches et les deux chèvres de la ferme avec cet aviateur. Antoine recueillait des parachatuges et cachait des armes. Les risques pris par les deux couples étaient d’autant plus grands que les sévices exercés par l’occupant et la milice dans la région étaient courants et cruels. En août 1944, Philippe dut aller se cacher dans la forêt, conduit par Lucette, la fille des Buffet, de peur des représailles allemandes pendant leur retraite. 

Le 29 février 2004, Yad Vashem a décerné à Michèle et Antoine Buffet ainsi qu’à Jeanne-Simone et Pierre Dépalle le titre de Juste des Nations.  

 

Le témoignage

Jean-Paul Créange, le témoin, est né le 22/05/33. Sa famille est établie de longue date en Alsace et en Moselle. Le père, mobilisé en 39, est mort au front en 40.

Avec ses parents et sa grand-mère, très âgée, sa mère va se réfugier, avec ses deux fils, Philippe et Jean Paul, à Vichy, où elle possède une résidence secondaire.

Ils vivront là jusqu'en décembre 43 ? mais les dangers devenant chaque jour plus menaçants, toute la famille fuit à Montaigut-en-Forez.

Dès leur arrivée, Madame Créange rencontre, à l'hôtel du bourg, les familles Buffet et Depalle, qui sont cousins.

Philippe va être caché chez les Buffet et Jean-Paul chez les Depalle, les deux enfants vont rester dans ces deux familles jusqu'à la Libération.

 

Michelle et Antoine avec leur fille Lucette en 1942