Jouan Jeanne

Jouan Amédée

Année de nomination : 2004      Dossier n° 10245 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Jeanne Jouan
Date de naissance : 1907
Date de décès : 2001
Profession : Institutrice
Particularité : Résistante

M. Amédée Jouan
Date de naissance : 1903
Date de décès : 1983
Profession : Instituteur, secrétaire de mairie
Particularité : Résistant

Localisation

Localite : Nailhac
Département : Dordogne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 25 novembre 2004
Lieu : à Marseille Mairie 9ème et 10ème arrondissement (13000)

Personnes sauvées

Mme Paulette Souhami

M. Maurice Souhami

Mme Paulette Souhami

M. Maurice Souhami

M. Albert Souhami

Mme Souhami

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Amédée JOUAN   Jeanne JOUAN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amédée Jouan, instituteur et secrétaire de mairie, sa femme Jeanne, institutrice elle aussi et leur fils Michel né en 1933 habitaient à Nailhac (Dordogne). En février 1943, ils ont accueilli en leur domicile une famille juive de Marseille, les Souhami. Après la rafle du Vieux-Port, Souhami avait décidé de fermer son bureau de change et son employé, M. Goirand, lié d’amitié, avec Amédée Jouan depuis leur service militaire, conduisit à Nailhac le couple Souhami et ses deux enfants, Paulette, 8 ans, et Maurice, 4 ans. Au terme de 15 jours, Amédée leur trouva un cache sûre et durable et leur procura également de faux papiers au nom de Soulier. En juin 1944, lors du passage des Allemands de la Division Das Reich en retraite, après les massacres de Tulle, Amédée envoya son fils Michel conduire Albert dans une grotte en l’équipant d’un sac de nourriture. Paulette se rappelle avoir ressenti aide, soutien et amitié dans cette famille qui ne supportait pas que l’on massacre des gens sous prétexte de leur religion, faisant ainsi honneur à leur vocation d’instituteurs.

Le 13 avril 2004, l'Institut Yad Vashem de jérusalem a décerné à Amédée et à Jeanne Jouan le titre de Juste parmi les Nations.

 

25 novembre 2004, la cérémonie