Marchal Emile

Marchal Camille

Année de nomination : 2004      Dossier n° 10246 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Emile Marchal
Date de naissance : 13/04/1899
Date de décès : 16/02/1969
Profession : Infirmier
Particularité : Information non disponible

Mme Camille Marchal (née Pezzoli)
Date de naissance : 15/07/1899
Date de décès : 18/09/1988
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Bertrichamps
Département : Meurthe-et-Moselle
Région : Lorraine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 18 mai 2005
Lieu : Mairie de Raon L'Etape ()

Personnes sauvées

Mme Emile Bloch

Mme Bloch

Mme Jacqueline Dam (née Bloch)

Mme Huguette Salomon (née Bloch)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Emile & Camille en 1934 Camille et Emile Marchal, habitants de Bertrichamps (Meurthe-et-Moselle), n’avaient pas d’enfants. Emile exerçait le métier d’infirmier. En juillet 1942, le couple accueillit chez lui les quatre membres de la famille Bloch, Juifs originaires de Sarreguemines, en danger d’arrestation. Emile Bloch, père, démobilisé en 1941, avait rejoint sa femme et ses deux filles, de 12 et 9 ans, qui s’étaient repliées devant l’avance allemande à Vexaincourt (Vosges). Les Bloch y vécurent dans un appartement appartenant au maire du village. Au mois de juillet 1942, en pleine nuit, quelqu’un vint frapper à leur porte. C’était Georgette Valentin, la petite fille du maire, qui avait fait une dizaine de km à vélo pour les prévenir que leur nom figurait sur les listes des arrestations prévues pour le lendemain. Les Bloch plièrent bagages immédiatement et prirent le train pour Raon l’Etape où ils avaient des amis, les Nilsa. Ceux-ci tenaient un commerce au centre de la ville et, étant trop exposés, ne purent les héberger. Mais par contre, ils les recommandèrent à Emile et Camille Marchal, sœur de Mme. Nilsa, qui résidaient dans un bourg voisin dans une maison en retrait de l’agglomération, n’attirant pas l’attention. Ainsi les Bloch se rendirent-ils chez les Marchal qui leur firent un accueil chaleureux et à titre gracieux pendant trois semaines, le temps d’organiser leur passage en zone sud. Les risques que prit le couple Marchal étaient énormes puisque non seulement les Bloch étaient recherchés mais Bertrichamps était situé en «zone interdite». Les Bloch trouvèrent ensuite refuge dans la Vienne où leurs filles furent placées chez les religieuses de Saint-Martial. Ils n’ont pas oublié leurs sauveurs, les Marchal.    

Le 13 avril 2004, Yad Vashem a décerné à Camille et Emile Marchal le titre de Juste parmi les Nations. 

 

En 1964 Emile MARCHAL