Garrigou Lucien

Année de nomination : 2004      Dossier n° 10279 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Lucien Garrigou
Date de naissance : 05/01/1913
Profession : Hôtelier
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Sarlat-la-Caneda
Département : Dordogne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 15 décembre 2004
Lieu : Mairie de Sarlat 24200 ()

Personnes sauvées

Mme Jacqueline Leroy (née Zylbercwajg)

Mme Luba Zylbercwajg

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Lucien Garrigou Lucien Garrigou, propriétaire de l’hôtel Saint Albert à Sarlat la Caneda (Dordogne), était un résistant de la première heure. Son hôtel avait été surnommé par les résistants « la bonne maison ». Ils y avaient amené à plusieurs reprises des réfugiés juifs et Lucien Garrigou se préoccupait de leur trouver des points de chute. Ils constitua ainsi une filière de sauvetage improvisée, assumant tous les risques de son action. En avril 1943 les Allemands s’emparèrent dans la région de 28 Juifs, tandis que Luba Zylbercwajg et sa fille Jacqueline âgée de quatre ans, dont toute la famille venait d’être arrêtée se réfugièrent chez Lucien Garrigou. Celui-ci cacha la mère dans le sous-sol de l’hôtel et la fillette dans son propre appartement, les prenant en charge  jusqu’à la Libération. Il affirmait lorsqu’il était questionné qu’il n’y a avait aucun Juif dans le coin. Le 25 juin 1944, les Allemands traversèrent  Sarlat, et Lucien Garrigou en compagnie du maire leur assura qu’aucun incident ne troublerait leur passage, sauvant ainsi la ville. En 2004, alors âgé de 92 ans,  il a déclaré : « ce que j’ai fait, tout être normal l’aurait fait » !

Le 27 mai 2004, l'institut Yad Vashem Jérusalem a décerné à Lucien Garrigou le titre de Juste parmi les Nations.

 

La remise de la médaille Photos lors de la cérémonie