Berend Francis

Année de nomination : 2004      Dossier n° 10305 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Francis Berend
Date de naissance : 06/09/1918
Date de décès : 17/03/2005
Profession : Homme d'affaires
Particularité : Résistant, créateur d'un groupe de résistance

Localisation

Localite : Budapest
Département : Information non disponible
Région : -
Pays : Hongrie

Cérémonies de reconnaissance

Date : 26 mars 2006
Lieu : Mairie de Dreux (28103)

Personnes sauvées

M. Sarolta Istvan Szakacsi (née Uhr)

Mme Eva Tibor Marton (née Uhr)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

A Budapest, en 1943 Francis Berend est présenté aux deux soeurs, Sarolta et Eva Uhr, comme un homme d'affaires de bonne réputation, aux idées progressistes. Bientôt, elles apprennent qu'il est entré dans la clandestinité et a créé un groupe de Résistance dont le but est la mise en sécurité des pourchassés et le sauvetage des propriétés de déportés.

A l'automne 1944, après l'invasion de Budapest par l'armée allemande et la mise en oeuvre accélérée de la "solution finale", les "croix fléchées" (policiers collaborateurs) procèdent à l'arrestation massive des Juifs. Les deux soeurs sont bientôt emmenées dans le ghetto de Zuglo, où les Juifs sont regroupés. Elles y restent quelques semaines, dans des conditions quasi inhumaines, obligées de creuser des tranchées, et pratiquement affamées. Francis Berend finit cependant par les retrouver et parvient à leur faire passer de la nourriture.

Au bout d'un mois, avec d'autres femmes et des vieillards, les soeurs partent à pied en convoi pour l'Allemagne et passent des nuits à découvert sous la pluie glacée. C'est alors que leurs noms sont appelés par les gardes et qu'elles sont ramenés à Budapest, soi -disant comme espionnes...L'ordre est un faux mais il fonctionne ! Quelques jours après, elles vont retrouver Francis Berend, qui leur procure de faux papiers et qui les place séparément dans des maisons protégées.

Après la destruction des ponts du Danube, c'est le camarade de Francis Berend, Zoltan Kekesi, qui a prend en charge les soeurs jusqu'à la Libération de la Ville. D'après leurs renseignements, personne, du groupe dont elles avaient fait partie, n'est revenu d'Allemagne. Elles savent que plusieurs personnes doivent leur sauvetage au courage et à la bravoure de Francis Berend et de ses compagnons, en particulier Zoltan Kekesi.

Le 18 juillet 2004, L’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Francis Berend.