Royet Jean

Royet Marie

Année de nomination : 2004      Dossier n° 10385 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean Royet
Date de naissance : 04/06/1892
Date de décès : 29/12/1957
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Mme Marie Royet (née Chanal)
Date de naissance : 04/03/1897
Date de décès : 29/06/1997
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Fay-sur-Lignon
Département : Haute-Loire
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 mai 2005
Lieu : Mairie de Fay-sur-Lignon ()

Personnes sauvées

M. Georges Tugene (né Tugentrajch)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marie et Jean Royet étaient agriculteurs et résidaient à Fay-sur-Lignon (Haute-Loire). Le couple avait trois filles de 21, 17 et 13 ans en 1942. Durant l’été de cette même année, la famille Tugentrajch, Juifs parisiens réfugiés à Saint-Etienne après la défaite, loua une chambre à Fay-sur-Lignon pour la période des vacances. En cherchant du ravitaillement dans les fermes, le couple Tugentrajch fit la connaisance de la famille Roy et ils se lièrent d’amitié. Quand en novembre 1942, les Allemands envahirent la zone sud, M. Tugentrajch s’adressa immédiatement aux Roy et leur demanda de garder son fils Georges, 9 ans, le temps de trouver un abri sûr. Ils acceptèrent immédiatement et hébergèrent l’enfant. Georges fut traité comme le fils de la famille, choyé par les parents autant que par leurs filles. Comme leur ferme était isolée, sa présence fut ignorée. Ses parents trouvèrent refuge à Nice mais son oncle maternel avait entre temps réussi à acheter une ferme à Lamastre (Ardèche). Sous un faux nom et sous le prétexte de « revenir à la terre » conformément à l’idéologie pétainiste, il éleva des vaches et des chèvres. Il vint chercher Georges en avril 1943 et l’a gardé jusqu’à la Libération. Il fut scolarisé et aidait aux travaux de la ferme. Les Roy l’avaient hébergé pendant six mois à titre gracieux. Ils ont aussi aidé les maquisards de la région en les hébergeant et leur fournissant du ravitaillement.     

Le 30 novembre 2004, Yad Vashem a décerné à Marie et Jean Royet le titre de Juste parmi les Nations.

 

Famille ROYET en 1944