Morin Henri

Année de nomination : 1965      Dossier n° 106 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Henri Morin
Date de naissance : 15/03/1901
Date de décès : 02/12/1978
Profession : Propriétaire d'une usine de textile, Industriel en textile
Particularité : Catholique

Localisation

Localite : Dieulefit
Département : Drôme
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

L'histoire

Henri Morin, industriel fortuné, avait deux enfants. Il était propriétaire d'une usine textile à Dieulefit (Drôme). En octobre 1942, il recueillit le petit Isaac Fabrykant, onze ans. Les parents de l'enfant, des Juifs belges qui avaient tenté de se réfugier en France, avaient été arrêtés et internés à Vénissieux près de Lyon, puis déportés dans les camps de l'est dont ils ne revinrent pas. Comme d'autres enfants juifs, Isaac et sa soeur eurent la vie sauve grâce à l'organisation juive "OSE" qui  trouva des familles prêtes à les cacher. Henri Morin s'attacha au petit fugitif arrivé dans le dénuement le plus complet. Il le traita comme l'un de ses enfants et s'assura qu'il ne manquait de rien. L'industriel, catholique pratiquant qui allait régulièrement à la messe, ne demanda jamais à l'enfant de l'accompagner, sans se soucier de l'étonnement des voisins. Isaac Fabrykant vécut ainsi trois années heureuses chez les Morin. Après la guerre, il décida pourtant de partir en Israël avec le mouvement de l'Aliya des jeunes. C'est en vain qu'Henri Morin lui proposa de rester chez lui pour terminer ses études secondaires, et même d'apprendre les métiers du textile dans son usine, afin de pouvoir gagner sa vie en Israël. Isaac Fabrykant avait pris sa décision. La séparation fut difficile pour l'adolescent comme pour Henri Morin. Ils restèrent en relation pendant de longues années.

Le 15 juin 1965, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Henri Morin le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Henri MORIN