Breil Henriette

Breil Amédée

Année de nomination : 2005      Dossier n° 10700 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Henriette Breil (née Cauquil)
Date de naissance : 15/04/1913
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

M. Amédée Breil
Date de naissance : 02/07/1907
Date de décès : 01/04/1994
Profession : Cultivateur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Montdragon
Département : Tarn
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 28 juin 2006
Lieu : Mairie de Graulhet (81300)

Personnes sauvées

M. Paul Lévy

M. Edgar Lévy

Mme Louise Lévy

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Henriette Breil en 2004 Henriette et Amédée Breil étaient agriculteurs et résidaient à Montdragon (Tarn) avec leurs deux enfants de 8 et 7 ans. En 1942, après l’invasion allemande de la zone sud, Edgar Lévy, réfugié avec sa famille de Phalsbourg (Moselle) à Albi, estima que le séjour des Juifs dans les grandes villes devenait trop dangereux. Il décida de disperser les siens et ses deux grandes filles furent placées dans une institution religieuse. Il partit ensuite prospecter la campagne autour d’Albi. À Montdragon, le couple Breil accepta de lui louer une maison dans un hameau proche de leur ferme. M. Lévy vint s’y installer avec sa femme et son fils Paul, 10 ans. Ils y séjournèrent jusqu’à la Libération. Lorsque les Breil apprenaient l’éventualité d’une rafle imminente, ils recueillaient les Lévy dans leur propre maison et les logeaient à l’étage jusqu’à la dissipation du danger. Ils n’en sortaient pas de la journée et Henriette leur montait les repas dans leur chambre. Ils n’allaient respirer l’air frais qu’après le départ des ouvriers agricoles. Les Lévy bénéficièrent aussi de l’aide des Verdier, des voisins, qui leur ouvrirent leur porte communiquant avec les prés et les bois pour leur permettre de s’enfuir en cas de danger. M. Lévy habillé en paysan gardait leurs vaches ce qui lui permettait de se cacher sans éveiller de soupçons. Mais le soutien apporté par Henriette et Amédée Breil fut déterminant pour leur sauvetage.  

Le 27 octobre 2005, Yad Vashem a décerné à Henriette et Amédée Breil le titre de Juste des Nations. 

 

Le témoignage

La famille Levy, composée de 5 personnes - Edgar, Louise, Sylvie, Hélène, et Paul – est originaire de Moselle et a quitté Phalsbourg en 1940. En 1942, ils se retrouvent à Albi, en zone "libre". Lors de l'arrivée des troupes d'occupation, ils quittent la ville pour se cacher à Montdragon, où Amédée et Henriette Breil sont cultivateurs. Ces derniers leurs louent un logement dans un hameau proche de leur ferme. Ils y séjournent jusqu'à la libération du département du Tarn. Au moindre danger, Amédée et Henriette Breil hébergeaient chez eux M. et Mme Lévy et leur fils Paul.