Maurice René

Maurice Yvonne

Année de nomination : 2005      Dossier n° 10737 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. René Maurice
Date de naissance : 18/11/1910
Date de décès : 11/04/1958
Profession : Bûcheron
Particularité : Information non disponible

Mme Yvonne Maurice (née Douault)
Date de naissance : 11/06/1899
Date de décès : 22/02/1986
Profession : Nourrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Parçay-les-Pins
Département : Maine-et-Loire
Région : Pays-de-La-Loire
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Léon Nepomiatzi

Mme Geneviève Seiller

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Yvonne et René Victor Maurice, agriculteurs, résidaient à Parçay-les-Pins (Maine-et-Loire). Le couple hébergeait des enfants de l’Assistance Publique et leur tenait lieu de famille nourricière. Le père de René était tombé au champ d’honneur pendant la Guerre de 1914-1918. En juillet 1943, sollicité par télégramme de recueillir deux enfants, des jumeaux de trois ans, Yvonne donna son accord. Il s’agissait de Guy et Geneviève Nepomiatzi. La mère, Marcelle décida d’envoyer ses deux aînés en même temps que les jumeaux. Ce furent donc quatre enfants à la place de deux, accompagnés de Simone Levious, une belle-sœur non-juive de Marcelle, qui firent leur apparition chez les Maurice. Une fois la surprise surmontée, le couple les accueillit avec chaleur et les hébergea jusqu’à la Libération. Il les considéra comme les enfants de la famille qui partagèrent leurs jeux, leur nourriture et leur scolarité avec leur propre fils, 10 ans. Le mari de Marcelle avait été arrêté en octobre 1942 après avoir tenté de passer en zone sud. Il fut déporté à Sobibor le 23 mars 1943 et assassiné à son arrivée. Une assistante sociale de l’Entraide Temporaire, Denise Milhaud, avait alors réussi à convaincre Marcelle de se séparer de ses enfants pour les protéger. Après maintes hésitations, elle prit alors contact avec les Maurice par l’intermédiaire de personnes qui avaient l’habitude de passer leurs vacances à Parçay-les-Pins. Simone Levious assura le lien entre la mère et les enfants par des visites fréquentes à l’occasion desquelles les Maurice lui prodiguaient du ravitaillement. Marcelle a témoigné de l’affection  dont Yvonne avait entouré ses petits et souligné la chance qu’elle avait eu de tomber sur «une grande dame».     

Le 26 décembre 2005, Yad Vashem a décerné à Yvonne et René Victor Maurice le titre de Juste des Nations.

 

Le témoignage

La famille Nepomiatzi, d'origine russe, se compose des parents et de quatre enfants : Léon, Jacqueline, Guy et Geneviève. Le père, David, artisan bijoutier, décide de partir en zone libre, seul, pour trouver un refuge pour sa famille. Il revient à Paris en 1942, où il se fait arrêter en octobre. Il est interné à Drancy en 1942 puis déporté à Sobibor d'où il ne reviendra pas. En juillet 1943, sur les conseils d'une résistante, Mme Nepomiatzi décide de cacher deux de ses enfants dans la famille Maurice. Ces derniers acceptent de recevoir Guy et Geneviève. Mme Nepomiatzi décide d'envoyer aussi ses deux autres enfants. Les quatre enfants y resteront jusqu'à la fin de la guerre. René-Victor et Yvonne Maurice les choyent et les considèrent comme leurs propres enfants.

René MAURICE René et Yvonne MAURICE Yvonne MAURICE Famille Nepomiatzi Les enfants Nepomiatzi