Brunet Daniel

Brunet Juliette

Année de nomination : 2006      Dossier n° 10810 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Daniel Brunet
Date de naissance : 13/03/1905
Date de décès : 21/02/1982
Profession : Man?uvrier
Particularité : Information non disponible

Mme Juliette Brunet (née Prioux)
Date de naissance : 21/12/1911
Date de décès : 08/06/1964
Profession : Femme au foyer (7 enfants)
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Faux
Département : Ardennes
Région : Champagne-Ardenne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 18 février 2007
Lieu : Mairie de Lucquy (08300)

Personnes sauvées

M. Smiel Appel

M. Marcel Appel

Mme Ruchel Appel (née Tuvel)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Daniel & Juliette BRUNET

Smil Aba Apel et sa femme Ruchel (née Tuvel) habitaient avec leur jeune fils Marcel né en 1925 dans le 10ème arrondissement de Paris. Ils étaient tailleurs et travaillaient à domicile. Après la vague d’arrestations des Juifs des 16 et 17 juillet 1942, ils trouvèrent refuge dans le 3ème arrondissement, mais deux mois plus tard ils faillirent être arrêtés par la police française lors d’une perquisition. La famille Apel grimpa dans le grenier où elle se cacha pendant neuf mois.

En juin 1943, ils entendirent que l’UGIF (Union Générale des Israélites de France) pouvait leur fournir du travail à la ferme dans un village en dehors de Paris, où ils pourraient vivre plus en sécurité. On les envoya dans une région près de la ville de Sedan dans les Ardennes où Smil et Marcel furent employés comme jardiniers sous le commandement d’un Allemand anti-nazi qui les traita avec beaucoup de respect. Quand il fut transféré pour surveiller le travail dans un cimetière dans le village de Faux, il accepta la demande des Apel de les emmener et de nouveau Smil et Marcel trouvèrent du travail, nettoyant et réparant les pierres tombales et les allées du cimetière. La famille trouva un toit de l’autre côté de la route chez Daniel et Juliette Brunet. Quand Marcel découvrit qu’une nouvelle vague d’arrestations se préparait dans la région, Smil expliqua aux Brunet dans quelle situation dangereuse ils vivaient.

Sans hésitation, les Brunet décidèrent de garder et de cacher les trois réfugiés juifs chez eux. Ils préparèrent une cachette dans la grange en cas de danger immédiat mais la plupart du temps, les Apel restaient chez les Brunet mangeant avec eux et allant dormir dans la grange. Daniel et Juliette étaient parfaitement conscients du terrible danger qu’ils encouraient par rapport aux voisins du village, car nombre d’entre eux les auraient dénoncés s’ils avaient su qu’ils hébergeaient des Juifs. Néanmoins, sans parler d’amour et d’empathie pour les autres êtres humains, ils continuèrent à prendre soin des Apel jusqu’à la Libération de la région qui eut lieu le 1er septembre 1944.

 

Le 20 avril 2006, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Daniel Brunet et à son épouse Madame Juliette Brunet.