Roux Lucien

Roux Hélène

Année de nomination : 2006      Dossier n° 10882 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Lucien Roux
Date de naissance : 17/02/1900
Date de décès : 17/07/1992
Profession : Commerçant
Particularité : Information non disponible

Mme Hélène Roux (née Durrieu)
Date de naissance : 20/08/1892
Date de décès : 22/04/1970
Profession : Commerçant
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Marseille
Département : Bouches-du-Rhône
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 8 mai 2007
Lieu : Mairie de Marseille (13000)

Personnes sauvées

M. Nissim Haim

Mme Léa Haim (née Levy)

Mme Nelly Massol (née Smadja)

Mme Arlette Smadja

M. Joseph Smadja

Mme Juliette Smadja (née Haïm)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Lucien et Hélène Roux habitaient à Marseille dans le département du Rhône où ils avaient un commerce. Avant la guerre, ils devinrent amis avec la famille Smadja, une famille juive de Marseille, qui tenait un magasin de vêtements pour enfants. Quand la guerre éclata, les Smadja purent continuer à tenir leur commerce car ils étaient dans la zone « libre » de la France. Mais tout changea quand les Allemands envahirent la zone sud en novembre 1942.

En janvier 1943, des rumeurs circulèrent au sujet d’une éventuelle rafle des Juifs dans la région. Lucien et Hélène Roux décidèrent de venir en aide à leurs amis et cachèrent dans leur arrière-boutique Joseph Smadja et sa femme Juliette, ainsi que leurs deux filles, Arlette âgée de 11 ans et Nelly âgée de 9 ans. Ils cachèrent également les parents de Juliette, Nissim et Léa Haïm.

Quand il devint trop dangereux de rester à Marseille, les Roux emmenèrent les Smadja dans une maison qu’ils possédaient dans le petit village de La Millière dans le département des Bouches du Rhône près de Marseille. Quand la présence allemande devint trop menaçante à La Millière, les Roux vinrent à nouveau au secours de leurs amis et louèrent une maison à leur nom et à leurs frais au Barroux dans le département du Vaucluse où les Smadja et les Haïm restèrent jusqu’à la Libération en août 1944. Pendant toute cette période, Lucien et Hélène Roux s’occupèrent des Smadja, pourvoyant à leurs besoins en courant de grands risques pour eux-mêmes, sachant que la présence allemande dans la région était très importante.

S’ils n’avaient pas agi de la sorte, le destin des Smadja aurait probablement été le même que celui de nombreux Juifs de Marseille. La sœur de Joseph, Fernande, fut arrêtée au cours de la rafle de 1943, déportée à Auschwitz et assassinée.

Lucien et Hélène Roux aidèrent moralement et financièrement les Smadja pendant la guerre. Les Smadja n’ont jamais oublié la gentillesse et la compassion dont leurs sauveurs ont fait preuve pendant ces terribles années.

 

Le 10 juillet 2006, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Lucien Roux et à son épouse Madame Hélène Roux.

 

Hélène ROUX Lucien ROUX Fernande la soeur de Joseph qui a été tuée à Auschwitz Les sauvés Nelly & Arlette Smajda en 1943