Prime Nestor

Prime Roger

Année de nomination : 2006      Dossier n° 10954A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Nestor Prime
Date de naissance : 31/03/1875
Date de décès : 07/09/1963
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

M. Roger Prime
Date de naissance : 01/01/1909
Date de décès : 21/04/1990
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Baâlons
Département : Ardennes
Région : Champagne-Ardenne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 3 décembre 2007
Lieu : Assemblée nationale Paris (75007)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Abraham Rosenberg

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Roger PRIME Abraham et Jachette ROSENBERG arrivèrent en France, venant de Pologne, en 1920. Ils avaient déjà un fils, David, âgé de six mois. Par la suite, naquirent Malka, en 1923, Génia (dite Mathilde) en 1924 et Binem (dit Bernard) en 1926.

Abraham commença à travailler à Metz dans le commerce des tissus et réussit ensuite à ouvrir un magasin à Forbach. En 1938, toute la famille partit pour la Palestine qui était alors sous mandat britannique. Mais ils rencontrèrent des difficultés matérielles et ils rentrèrent en France en 1939, peu avant la déclaration de la guerre.

Ils s'installèrent à Drancy. En 1941, le fils aîné, David, ne se sentant pas en sécurité dans la région parisienne partit pour les Ardennes. Il trouva du travail comme ouvrier agricole à Vaux les Nestor PRIME Mouzons puis à Puilly-Chartreux.

Restée à Paris, Jachette ROSENBERG fut prise dans la rafle du 16 juillet 1942 et ne revint pas de déportation. Son mari Abraham et leur fils Binem quittèrent Paris quelques jours après la grande rafle et arrivèrent dans le village de Poix Terron dans les Ardennes. Ils retrouvèrent David et Génia vint les rejoindre en 1943. Quant à Malka, elle refusa de quitter Paris, fut arrêtée en août 1943 et, déportée le 3 septembre, elle disparut comme sa mère dans les camps de la mort.

Abraham et son fils Binem réussirent à gagner la ferme de la famille JACQUES dont ils avaient fait la connaissance à Crête Mouton, petit hameau proche de Poix Terron. Après quelques jours, Binem quitta la ferme pour suivre un marchand de bestiaux et fut caché à Soissons dans une famille qui n'a pas été retrouvée.

Abraham quitta aussi la ferme de Crête Mouton pour se réfugier à Baâlons dans la ferme de la famille PRIME où il demeura pendant huit mois. Il vivait reclus dans une pièce de la ferme et prenait ses repas avec les membres de la famille PRIME qui le cachèrent et le protégèrent jusqu'en septembre 1944.

Genia et David furent eux aussi sauvés par des Ardennais. David, est aujourd'hui le seul témoin survivant de la famille. Il a voulu marquer sa reconnaissance envers Nestor et Roger PRIME et c'est sur son témoignage que Yad Vashem leur a décerné le titre de Juste des Nations.

C'est l'Ambassadeur d'Israël Monsieur Daniel Shek qui remettra à Madame Francine Prime la médaille des Justes décernée par Yad Vashem à son grand père Nestor Prime et à son père Roger Prime honorés à titre posthume.

 

Nestor & Roger PRIME