Faure Emile

Faure Marie-Louise

Année de nomination : 2006      Dossier n° 10961 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Emile Faure
Date de naissance : 12/12/1899
Date de décès : 05/11/1960
Profession : Enseignant
Particularité : Information non disponible

Mme Marie-Louise Faure (née Chéroux)
Date de naissance : 20/05/1901
Date de décès : 11/02/1972
Profession : Enseignante
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Limoges
Département : Haute-Vienne
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 30 janvier 2008
Lieu : Mairie du 4ème arr. de Paris (75004)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Salomon Mirisch

M. Jean-Jacques Mirisch

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Emile et Marie-Louise Faure vivaient à Limoges en Haute-Vienne. Tous deux étaient professeurs. Le 10 février 1944, ils accueillirent et cachèrent chez eux un jeune homme de 17 ans, Jean-Jacques Mirisch. En 1940 il avait quitté Paris avec ses parents et ils avaient emménagé à Limoges où ils étaient locataires d’un appartement. Jean-Jacques allait au lycée et Emile Faure un de ses professeurs lui accordait une attention spéciale et lui donnait même des cours privés.

Quand les agents de la Gestapo se présentèrent à l’appartement des Mirisch pour les arrêter, seul Jean-Jacques était là et il put échapper en sautant du toit. Bien que s’étant fait mal à la jambe, il réussit à aller jusqu’à la maison de ses amis, la famille Faure. Emile vint le chercher pour l’emmener chez lui.

C’est là qu’il apprit que la Gestapo avait arrêté sa mère. Elle fut déportée à Auschwitz et assassinée. Son père trouva une autre cachette. Marie-Louise soigna ses blessures et toute la famille prit soin de lui. Emile était dans la Résistance et obtint des faux papiers pour Jean-Jacques et pour son père, Salomon.

Fin février Jean-Jacques quitta Limoges pour Nantes. Quelques semaines plus tard, le père et le fils se retrouvèrent quand ils se joignirent à un groupe de partisans. Le commandant était soupçonneux quant à leur identité jusqu’à ce qu’Emile Faure vienne prendre leur défense et confirmer qu’ils étaient Juifs et qu’il leur avait fourni des faux papiers.

 

Le 8 novembre 2006, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Emile Faure et à son épouse Madame Marie-Louise Faure

 

Emile et Marie-Louise FAURE Emile et Marie-Louise FAURE