Hautcoeur Félicien

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11077 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Félicien Hautcoeur
Date de naissance : 21/10/1901
Date de décès : 30/12/1980
Profession : Fonctionnaire à la mairie de Lille, (chef du service de Ravitaillement)
Particularité : Résistant dans le groupe Libération Nord

Localisation

Localite : Lille
Département : Nord
Région : Nord-Pas-De-Calais
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 24 septembre 2008
Lieu : Mairie de Lille (59800)

Personnes sauvées

Mme Jacqueline Coulibaly (née Kuppermann)

M. Alfred Kuppermann

Mme Clara Kuppermann

M. Charles Kuppermann

Mme jeannette Lesturgeon (née Kuppermann)

Lieux de mémoire

Parvis des Justes à Lille
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Félicien HAUCOEUR Pendant l’occupation, Félicien HAUTCOEUR est Chef du Service Ravitaillement, à Lille. A ce titre, il peut fournir des faux papiers et des cartes d’alimentation à des Juifs et à des résistants.

La famille Kuppermann, composée du père, Alfred, de la mère Clara et de leurs trois enfants, est installée dans le Nord, où les parents sont marchands forains depuis les années 1925. Ils ont des relations d’amitié avec la famille de Monsieur Félicien Hautcoeur. Début 1942, ce dernier leur a fourni de « vrais-faux » papiers d’identité et des cartes de ravitaillement, au nom de Vandenstrael. En mars 1942, ces papiers leur permettent de passer la ligne de démarcation. Et ainsi ils peuvent séjourner jusqu’à la fin de la guerre en Dordogne sous cette fausse identité.

Les Kuppermann ont ensuite abrité dans leur domicile de Dordogne une jeune fille juive, Mali Chafire dont la mère avait été déportée. Ils lui ont ainsi permis d’avoir la vie sauve.

La famille Kuppermann est rentrée à Lille après la Libération et a gardé des liens d’amitié avec Félicien Hautcoeur.

Félicien Hautcoeur a participé à la Résistance dans le groupe Libération Nord et a reçu la médaille de la Reconnaissance Française pour faits de résistance. Il avait distribué des tracts et des journaux clandestins et avait été responsable d’une chaîne d’évasion de prisonniers et avait centralisé la fabrication de faux papiers d’identité.

 Le 20 mai 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Félicien Hautcoeur.