Biewer Jean-Baptiste

Biewer Louise

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11099 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean-Baptiste Biewer
Date de naissance : 21/09/1896
Date de décès : 07/02/1986
Profession : Représentant en vins
Particularité : Information non disponible

Mme Louise Biewer (née Huriez)
Date de naissance : 18/01/1897
Date de décès : 23/06/1981
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Sucy-en-Brie
Département : Val-de-Marne
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 26 novembre 2008
Lieu : Mairie de Sucy en Brie (94370)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Hélène Berton (née Smil)

Mme Rolande Livartowski (née Smil)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Léon Lazar-Smil et Néti Itic sont originaires de Roumanie. Ils font connaissance et se marient à Paris en 1933. Deux filles naissent : Rolande en 1935 et Hélène en 1938. Léon est tailleur à domicile. La famille déménage à Paris où Léon Lazar-Smil ouvre un atelier. Hélène contracte une broncho-pneumonie à l’âge de six mois et elle doit vivre à la campagne. Une nourrice est trouvée à Sucy-en-Brie : Louise Biewer qui vit avec son mari Jean-Baptiste et sa fille Louise. Les Biewer habitent une petite maison avec un jardin attenant où ils cultivent des légumes et élèvent des poules pour compléter leurs modestes revenus. Léon Lazar-Smil et Néti rendent visite régulièrement à leur fille Hélène et une amitié s’instaure avec les Biewer.

En septembre 1942, Hélène retourne vivre chez ses parents pour la rentrée scolaire. Le 24 septembre 1942, Néti Lazar Smil est arrêtée et envoyée à Drancy. Rolande décide de suivre sa mère. Léon a réussi à se cacher. Ce même jour, Les Biewer ramènent Hélène qui doit rentrer à l’école. Apprenant l’arrestation de Néti, ils arrivent à faire libérer Rolande, mais pas Néti qui sera déportée par le convoi N° 38 le 28 septembre 1942 à Auschwitz où elle est assassinée.

Léon Lazar-Smil réussit à se cacher. Les Biewer repartent à Sucy-en-Brie avec les deux fillettes. Ils s’occupent avec dévouement de Rolande et Hélène, les traitent comme leurs propres filles et leur procurent chaleur et amour. Ils subviennent à tous leurs besoins et les envoient à l’école malgré le danger encouru. Le secrétaire de la mairie du village et le commandant de police sont les seuls à connaître la véritable identité des fillettes.

Plus tard, en mai 1944, Léon Lazar-Smil est dénoncé et déporté le 20 mai par le convoi N° 74 à Auschwitz où il est assassiné.

Après la guerre, Rolande et Hélène décident de rester chez leur famille adoptive jusqu’à leur mariage, Hélène en 1958 et Rolande en 1961.

Le 24 juin 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Jean-Baptiste Biewer et à son épouse Madame Louise Biewer.

 

 

Jean-Baptiste & Louise BIEWER