Dereims Georges

Dereims Lucienne

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11102A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Georges Dereims
Date de naissance : 11/07/1904
Date de décès : 31/08/1996
Profession : Cultivateur
Particularité : Information non disponible

Mme Lucienne Dereims (née Achart)
Date de naissance : 17/06/1913
Date de décès : 03/10/2003
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Remaucourt
Département : Ardennes
Région : Champagne-Ardenne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 6 juillet 2008
Lieu : Mairie de Givet (08600)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Suzanne Achart (née Basch)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Georges DEREIMS   Lucienne DEREIMS Avant la guerre la famille BASCH (le père Moïse, la belle-mère Elsa, les enfants du premier mariage, Suzanne (née en 24), Nicolas (né en 22) et le bébé (né en 1943 de l’union de Moïse et d’Elsa) vit à Paris dans le 18ème arrondissement. Le père est tailleur pour dames à domicile.

Après les arrestations de son frère Nicolas et de son père, Suzanne reste seule avec sa belle-mère et le bébé, mais une nuit la police vient arrêter Madame Basch qui emmène son bébé avec elle, ne voulant pas s’en séparer. Suzanne reste seule chez elle. Elle prend alors contact avec ses oncle et tantes Einhorn partis à Romaucourt dans les Ardennes.

Cette famille avait des relations amicales avec le couple Dereims, des cultivateurs. Emus par la situation de l’enfant, ces personnes acceptent de la cacher et de la faire passer pour leur nièce. Suzanne essaie de les aider de son mieux et va rester chez eux jusqu’au début de janvier 1944.

Au moment de la rafle des Juifs du 4 janvier 1944, les Dereims vont également cacher le couple Einhorn et leur fils Robert, avant leur départ en train pour Paris où ils vont survivre jusqu’à la Libération.

Madame Dereims conduit aussi Suzanne chez ses parents, Lucien et Marie Achart, au village de Lalobbe. Ceux-ci vont l’héberger chaleureusement et, en contrepartie, Suzanne les aide dans leurs tâches quotidiennes. Elle fait alors la connaissance de leur fils Louis, qu’elle épousera en 1946.

Le 20 août 2007, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Georges Dereims et à son épouse Madame Lucienne Dereims.