Gaillard Clotilde

Gaillard Marie-Aimée

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11133 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mlle Clotilde Gaillard
Date de naissance : 31/08/1907
Date de décès : 03/05/2008
Profession : Vice-Présidente de la Croix Rouge du Canton
Particularité : Information non disponible

Mme Marie-Aimée Gaillard (née Monnet)
Date de naissance : 20/12/1883
Date de décès : 07/03/1970
Profession : Information non disponible
Particularité : Rentière

Localisation

Localite : La Clayette
Département : Saône-et-Loire
Région : Bourgogne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 14 novembre 2007
Lieu : Mairie de La Clayette (71800)

Personnes sauvées

Mme Rebecca Hakim

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Clothilde Gaillard   Marie-Aimée Gaillard Isaac Hakim est né en Turquie, il arrive en France en 1925 à l'âge de 20 ans.

Zafira Lévy, sa future épouse, quitte de son côté Istambul en 1930.

Ils se marient en 1932 et de cette union naissent 4 enfants : Robert en 1932, Rébecca en 1935, Monique en 1937 et Albert en 1940.

La famille Hakim habite rue Pareille à Lyon où Isaac est marchand forain.

Fin 1939, Isaac Hakim s'engage comme volontaire dans l'armée française, mais il est fait prisonnier et, parce que juif, envoyé dans un camp disciplinaire en Allemagne.

Zafira, enceinte d'Albert, reste seule à Lyon avec les enfants.

1942 : les conditions de vie deviennent très difficiles, la chasse aux juifs s'intensifie.

Zafira Hakim craint pour la sécurité des enfants aussi décide-t-elle, sur les conseils de la Maison des Prisonniers, de séparer les enfants et de les éloigner de Lyon.

C'est ainsi que Rébecca, âgée alors de 7 ans, part avec un groupe d'enfants de prisonniers à la Clayette .

Rébecca est confiée à Mme Marie Aimée Gaillard et à sa fille Clotilde à la demande expressde M Fonlupt, maire de la Clayette, qui connaît la discrétion des dames Gaillard, qualité indispensable pour la sécurité d'une petite fille juive.

Rébecca fait un premier séjour de 3 mois puis elle retourne chez Clotilde et sa mère pour 6 mois.

Finalement, Marie Aimée et Clotilde Gaillard qui connaissent les risques que courent l'enfant à Lyon proposent à Mme Hakim de garder la fillette à la Clayette.

Et c'est ainsi, que Rébecca séjourne chez les dames Gaillard de 1942 à 1945 où elle est scolarisée à l'Ecole Libre, et fréquente l'église pour ne pas éveiller les soupçons.

Pour l'entourage, elle est simplement une fille de prisonnier mise à l'abri à la campagne.

Rébecca est choyée par Marie Aimée et Clotilde : elle est l'enfant de la maison.

Clotilde lui dit même " Je suis ta 2ème Maman " mais elle tient à ce que Rébecca ne soit pas complètement séparée des siens et pendant toute cette période elle prendra le risque d'emmener régulièrement la petite fille rendre visite à sa mère à Lyon.

Isaac est libéré est 1945 et la famille Hakim a le bonheur de se retrouver

Des liens très forts se sont tissés pendant ces 3 années entre les familles et Rébecca continuera à passer toutes ses vacances chez les dames Gaillard.

Une affection et un attachement qui perdurent encore aujourd'hui comme le prouve la présence assidue de Rébecca et de sa soeur Monique auprès de Mme Clotilde Gaillard..

 

Février 1942 la Clayette