Destruel Maria

Lescure Rosalie

Lescure Pierre

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11162 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Maria Destruel (née Lescure)
Date de naissance : 05/10/1921
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

Mme Rosalie Lescure (née Boy)
Date de naissance : 31/03/1879
Date de décès : 10/06/1966
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

M. Pierre Lescure
Date de naissance : 11/10/1877
Date de décès : 19/12/1952
Profession : Cultivateur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Gorses
Département : Lot
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 19 janvier 2009
Lieu : Mairie de Gramat (46500)

Personnes sauvées

Mme Jeannette Lavigne (née Zilbersztajn)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Jeannette Zylbersztajn est née à Paris en 1932 dans une famille juive d’origine polonaise. Son père était tailleur. Il s’était engagé volontaire dans l’armée quand la guerre éclata. Jeannette avait deux frères plus âgés, Zisman né en 1924 et Samson né en 1926. En 1940, le père est démobilisé et rentre chez lui et la famille décide de s’enfuir vers la zone libre. Ils s’installent à Figeac dans le Lot, où deux petites soeurs naissent.

A Pâques 1943, avec le danger grandissant pour les Juifs de la région, Jeannette est placée dans une famille d’accueil chez Pierre et Rosalie Lescure qui vivent avec leur fille unique, Maria, dans une ferme isolée entourée de forêts à Cahuac. Ils ont des revenus modestes. Pierre travaille dans une ferme et Rosalie est confinée au lit, malade. Pourtant, à partir du moment où Jeannette est arrivée, elle est traitée comme leur propre fille et bientôt elle considère Maria comme sa sœur aînée. Maria partageait son lit avec Jeannette dans la même chambre que sa mère et Pierre dormait dans l’autre chambre à coucher.

Malgré les conditions de vie difficiles, Jeannette ne manquait de rien. Pierre avait construit une petite cachette au cas où les Allemands viendraient. Heureusement Jeannette ne fut jamais obligée de l’utiliser. Jeannette passait ses journées à aider Pierre dans la ferme et les dimanches elle allait à la messe où le curé connaissait sa véritable identité et lui donnait à manger.

Pendant ce temps, le père de Jeannette et les deux frères aînés avaient rejoint la Résistance et la mère et les deux jeunes soeurs s’étaient réfugiées dans une autre ferme appartenant aux Lescure. Jeannette resta chez les Lescure pendant près d’une année, puis sa mère vint la chercher.

Jeannette et Maria sont restées amies depuis la guerre.

Le 24 septembre 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Pierre Lescure et à son épouse Madame Rosalie Lescure ainsi qu’à leur fille Maria Destruel.

 

Maria Destruel avec son père Pierre Lescure pendant l'occupation