Audureau Charlotte

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11181A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Charlotte Audureau
Date de naissance : 01/03/1902
Date de décès : 04/03/1994
Profession : S?ur dans la communauté religieuse "Les Filles du C?ur de Marie"
Particularité : Catholique

Localisation

Localite : Baugé
Département : Maine-et-Loire
Région : Pays-de-La-Loire
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Ginette Vujovic (née Piekarski)

Mme Berthe Zysman (née Piekarski)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Un jour de 1943, le maire de Baugé dans le département du Maine-et-Loire contacta Charlotte Audureau, la Mère Supérieure du couvent de la Communauté des Filles du Cœur de Marie pour lui demander de prendre en charge Ginette Piekarski, une petite fille juive âgée de deux ans, alors que l’institution n’acceptait que les filles âgées de trois à vingt ans. Quelques jours plus tard, il revint voir la Mère Supérieure avec la même requête concernant la sœur de Ginette, Berthe âgée de six ans.

Les Piekarski habitaient à Paris quand le père Abram fut arrêté et envoyé dans le camp de Pithiviers le 14 mai 1941 et déporté une année plus tard le 25 juin 1942 par le convoi N° 4 à Auschwitz. En 1942, Madame Piekarski avait confié à l’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants) son fils Michel âgé de dix ans qui fut exfiltré en Suisse. Elle s’enfuit ensuite de Paris avec ses deux petites filles et, pendant des mois, elles traversèrent la campagne de l’ouest de la France dans des conditions très difficiles.

Quand elles arrivèrent à Baugé, Madame Piekarski frappa à la porte d’une maison pour demander son chemin et obtenir de l’aide. La propriétaire de la maison, une étrangère, les accueillit. Madame Piekarski trouva un emploi et s’occupa d’une dame âgée, mais les enfants ne pouvaient pas rester près d’elle. Leur hôtesse demanda alors au maire de trouver un hébergement approprié pour Ginette, puis pour Berthe. La Mère Supérieure accepta de prendre en charges les deux petites filles et les sœurs s’occupèrent d’elles avec tendresse et amour. Ginette et Berthe restèrent au couvent deux ans après la Libération quand leur mère revint les chercher.

 

Le 7 octobre 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Sœur Charlotte Audureau.