Durand Marie-Berthe

Pardonnet Marie-Louise

Année de nomination : 2007      Dossier n° 11188 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marie-Berthe Durand
Date de naissance : 24/12/1888
Date de décès : 09/01/1959
Profession : Brodeuse, dentellière
Particularité : Information non disponible

Mme Marie-Louise Pardonnet
Date de naissance : 19/05/1919
Date de décès : 31/03/1964
Profession : Brodeuse, dentellière
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Bazoilles-et-Mesnil
Département : Vosges
Région : Lorraine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 juin 2008
Lieu : Mairie de Bazoilles et Menil Canton de Vittel (88500)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme paula Demonen (née Zygas)

Mme Heni Lhériau (née Zygas)

M. Jacques Zygas

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marie-Berthe Durand   Marie-Louise Pardonnet Léon et Nèche Zygas, des émigrés juifs polonais dirigeaient une blanchisserie à Nancy. Après l’arrivée des troupes allemandes en 1940, ils s’enfuirent vers le sud à Prades dans les Pyrénées-Orientales avec leurs trois enfants, Paula âgée de treize ans, Heni douze ans et Jacques six ans. Le couple parcourait la région en faisant du trafic de bonneterie pour gagner sa vie.

Les parents Zygas avaient souvent dit à leurs enfants qu’en cas de danger, ils devaient essayer de contacter Marie Berthe Durand et sa fille Marie Louise Pardonnet qui travaillaient comme brodeuses dans le village de Bazoilles et Menil dans les Vosges. Les enfants connaissaient bien la maison des Durand car ils y passaient leurs vacances d’été depuis 1932.

Quand les parents Zygas furent arrêtés en février 1944, les enfants se rappelant les paroles si souvent répétées prirent le train jusqu’à Bazoilles, un voyage de huit cents kilomètres. Madame Durand les accueillit à bras ouverts. Tout le village connaissait les enfants Zygas et de nombreux habitants encouragèrent Madame Durand et lui proposèrent de la nourriture. Malgré leur situation financière précaire, la mère et la fille choyèrent les enfants Zygas avec affection et s’occupèrent de leurs besoins au quotidien sans contrepartie. Après la Libération en août 1944, Paula et Heni retournèrent travailler à Nancy et Jacques resta chez Madame Durand et sa fille jusqu’à la fin de ses études en 1949. Léon et Nèche Zygas furent envoyés à Drancy et déportés à Auschwitz, où ils furent assassinés.

En s’occupant des enfants Zygas, Madame Durand et sa fille couraient le risque d’être dénoncées car tout le village savait qu’elles cachaient des enfants juifs.

Le 30 octobre 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Madame Marie Berthe Durand et à sa fille Madame Marie Louise Pardonnet.

 

Marie-Louise et sa mère Marie-Berthe Durand