Barthélemy Georgette

Barthélemy Louis

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11213A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Georgette Barthélemy (née Regnier)
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

M. Louis Barthélemy
Date de naissance : 06/06/1908
Date de décès : 13/09/1992
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Courlon-sur-Yonne
Département : Yonne
Région : Bourgogne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Perla Borucki (née Horonczyk )

Mme Francine Lévy (née Horonczyk)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Louis Barthelemy Francine LEVY (née HORONCZYK) est née à Paris, le 10 mars 39. Avec ses parents, Joseph et Malka, elle habite dans le XIè arrondissement, 5 rue Oberkampf.

Joseph est malheureusement pris dans la première rafle, celle du 14 mai 41. Après Beaune-la- Rolande, Drancy ce sera Auschwitz, d'où il ne reviendra pas.

Francine et sa mère sont restées à Paris. Malka porte l'étoile. Elles ont comme voisins - et amis - un couple, M. & Mme GIBAUD. Ceux-ci ont de la famille à Courlon, dans l'Yonne.
Lorsque Francine, tombée malade, est opérée, les GIBAUD l'emmènent à Courlon pour quelques jours. Cela se passe début juillet 42.
M. GIBAUD, qui est policier, apprend qu'une grande rafle se prépare. Alors il prévient la mère de Francine et l'aide à fuir le 15 juillet 42, veille de la rafle du Vel d'Hiv. C'est Mme GIBAUD qui conduit Malka à Courlon, où se trouve Francine.
Georgette Barthelemy Ellles sont dans un premier temps hébergées par la mère de Suzanne GIBAUD, Mme GOURY. Elles y restent le temps de trouver un hébergement plus sûr vu que la Kommandantur est installée dans la même rue. Francine est donc accueillie chez les BARTHELEMY.
La fille de la maison, Andrée (dite Doudou) se souvient parfaitement de Francine, avec qui elle jouait lorsqu'elle était petite.
C'est au terme d'une longue enquête et grâce au témoignage fait par sa mère (morte en 78) lors du procès EICHMAN, que Francine a retrouvé le nom du village de Courlon où elle a été cachée avec sa mère. En effet, en raison de son âge, elle n'avait aucun souvenir des trois familles GIBAUD, SARRO et BARTHELEMY par qui elle et sa mère ont été sauvées.

 

Le 16 Mars 2008, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Louis & Georgette Barthelemy.