Palon Rosa

Doret Hélène

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11294 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Rosa Palon (née Soulier)
Date de naissance : 21/08/1879
Date de décès : 01/10/1980
Profession : Epicière
Particularité : Information non disponible

Mme Hélène Doret (née Palon)
Date de naissance : 05/09/1912
Date de décès : 02/03/1999
Profession : Couturière
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lasalle
Département : Gard
Région : Languedoc-Roussillon
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 15 octobre 2009
Lieu : Mairie de Lasalle (30460)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Renée Couque (née Garbowski)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

En 1942, Renée Garbowski âgée de six ans habitait à Paris avec sa mère Eta et son père Marcel et ses deux demi soeurs. Une nuit après avoir entendu un ami parler d’une rafle imminente de Juifs, les parents décidèrent qu’il fallait cacher la plus jeune des filles Renée. Ils la confièrent à une femme appelée Amy qui cacha Renée sous une pile de vêtements dans le train pendant que les Allemands contrôlaient les passagers, jusqu’à ce qu’ils passent la ligne de démarcation. Elle amena ensuite la petite fille chez Rosa Palon et sa fille Hélène qui vivaient à Lasalle dans le Gard.

Renée arriva saine et sauve chez Rosa et Hélène en automne 1942. Rosa tenait une épicerie et Hélène qui avait vingt trois ans était couturière. Les deux femmes faisaient partie de la Résistance. Elles donnèrent à Renée un faux nom, Montaigne, et lui expliquèrent qu’elle ne devait jamais parler de ses parents ou dire qu’elle était juive.

Rosa et Hélène prirent soin de Renée jusqu’à la fin de la guerre malgré le grand danger encouru. Renée se rappelle comment le soir la maison des Palon se transformait en hôpital pour des Résistants blessés. On envoyait parfois Renée apporter de la nourriture à des Résistants cachés dans le cimetière voisin.

En 1945, Renée retrouva sa famille qui était restée à Paris pendant toute l’occupation. Le contact entre les deux femmes et l’enfant qu’elles avaient sauvée dura jusqu’au mariage de Renée en 1957.

Le 11 juin 2008, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Madame Rosa Palon et à sa fille Madame Hélène Doret.