Durand Roxane

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11303 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Roxane Durand
Date de naissance : 18/05/1916
Profession : Professeur de Lettres à l'Ecole Normale de filles
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Gap
Département : Hautes-Alpes
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 25 novembre 2008
Lieu : Mairie de Sigoyer (05130)

Personnes sauvées

Mme Fénia Berz (née Rabinovitch)

Mme Hinda Rabinovitch

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Roxane Durand à l’âge de dix ans vivait à Paris et sa meilleure camarade de classe était Fénia Rabinovitch, originaire de Tbilissi en Géorgie. Les filles grandirent et se séparèrent. Fénia étudiait la physique à la Sorbonne pendant que Roxane étudiait la littérature. Roxane devint professeur dans un lycée de filles à Gap dans les Haute Alpes.

Peu après l’arrivée des Allemands à Paris, le père de Fénia décéda après une maladie. Fénia et sa mère Hinda s’enfuirent vers le sud et trouvèrent un lieu où s’installer à Bort-les-Orgues en Corrèze. Cependant pendant l’occupation allemande du sud de la France en novembre 1942, des amis conseillèrent à Fénia et sa mère de quitter la ville. Ne sachant où aller, Fénia envoya une lettre à Roxane lui demandant de l’aide. Plutôt que de lui répondre par courrier, la jeune femme prit immédiatement un train et se rendit à Bort. Elle invita la mère et la fille à venir à Gap avec la promesse de leur envoyer des faux papiers d’identité, de leur trouver du travail et un appartement où s’installer. Roxane vivait dans une chambre louée dans un appartement à des amis à Gap et ne pouvait proposer de partager avec ses amies. Quand Fénia et Hinda arrivèrent à Gap, Roxane et Fénia rendirent visite à l’évêque Monseigneur Bonnabel qui les fit héberger dans le couvent Saint-Joseph où il y avait une école de fille et un poste disponible. Fénia était un professeur doué et parmi les sujets qu’elle enseignait, il y avait la littérature française et l’Anglais.

La directrice de l’école était Rosa Gontard, Soeur Valentine en religion. Elle fit faire de nouveaux faux papiers pour remplacer ceux de Fénia et Hinda qui étaient en mauvais état. Ces documents leur sauvèrent plus tard la vie.

Après que les Italiens aient signé un armistice avec les Alliés en septembre 1943, les Allemands occupèrent l’Italie et les territoires sous son contrôle incluant Gap. Les Allemands installèrent des femmes de la Wehrmacht dans l’école et la Gestapo occupa la villa dans le voisinage. Ceci augmenta le danger auquel devait faire face les deux femmes juives et le risque pris par Soeur Valentine. Quand la situation devint critique, les deux femmes juives furent convoquées au commissariat de police pour un contrôle de leurs papiers d’identité. Soeur Valentine les accompagna et s’assura que le « contrôle » se passait bien en se portant garante pour elles. Le 19 août 1944, Les Alliés débarquèrent sur la côte méditerranéenne et les combats avec des bombardements aériens approchaient de Gap. La directrice de l’école envoya les deux femmes juives chez sa famille dans un village proche. Roxane les accompagna. Une semaine plus tard la région fut libérée et elles retournèrent à Gap. Après la guerre, Fénia partit s’installer à Londres où elle et son mari devinrent des scientifiques connus. Fénia correspondit avec Roxane et Soeur Valentine pendant de nombreuses années.

Le 26 mars 2008, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Roxane Durand et Rosa Gontard, Soeur Valentine en religion.