Tysiak Marianna

Sloma Marianna

Tysiak Joseph

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11359 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marianna Tysiak (née Witek)
Date de naissance : 10/10/1895
Date de décès : 23/03/1966
Profession : Nourrice, mère de 3 enfants
Particularité : Réseau polonais (P.O.W.N), résistance active

Mme Marianna Sloma (née Tysiak)
Date de naissance : 16/01/1923
Date de décès : 15/08/2009
Profession : Information non disponible
Particularité : Réseau polonais (P.O.W.N), résistance active

M. Joseph Tysiak
Date de naissance : 13/02/1896
Date de décès : 25/11/1968
Profession : Mineur
Particularité : Réseau polonais (P.O.W.N), résistance active

Localisation

Localite : Loos-en-Gohelle
Département : Pas-de-Calais
Région : Nord-Pas-de-Calais
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 février 2009
Lieu : Mairie de Loos-en-Gohelle (62750)

Lire le compte-rendu

L'histoire

Joseph Tysiak   Marianna Tysiak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joseph et Marianna Tysiak arrivent en France en 1922, lui devient mineur et elle nourrice et mère au foyer. Le couple a trois enfants. Dès 1940, ils rejoignent les membres du P.O.W.N., réseau polonais et leur ferme située à Loos en Gohelle dans le département du Pas de Calais devient un lieu de la Résistance. Marianna prend des enfants juifs, notamment Norbert et Marie Cymbalista.

Au moment où les mesures anti-juives se précisent dans la région, Abram et Estéra Cymbalista, tailleurs installés à Lens décident de placer leurs deux enfants Norbert et Marie chez les Tysiak. Ils sont arrêtés lors de la grande rafle du 11 septembre 1942, transférés à la Kaserne Dossin à Malines en Belgique et déportés le 26 septembre 1942 à Auschwitz d’où ils ne reviendront pas.

Marie et Norbert vont rester chez les Tysiak de juillet 1942 à 1950. A la veille de l’arrestation des Cymbalista et afin de ne pas être inquiétés, les Tysiak décident de faire courir le bruit que les Allemands étaient venus chercher les enfants. A partir de ce moment- là, ils décident de cacher les enfants dans leur porcherie. Ils leur apprennent à se dissimuler dans les ballots de paille, à grimper à l’échelle et leur demandent qu’à la moindre alerte ils aillent se réfugier dans la porcherie.

Cette ferme était devenue le quartier général de la Résistance polonaise dans la région.

Il y a tout de même eu une dénonciation comme quoi les Tysiak cachaient des Juifs et Marie et Norbert ont juste eu le temps de se cacher sous un lit. Les Allemands sont repartis sans les avoir trouvés.

Marie et Norbert sont donc restés dans cette famille jusqu’en 1950, ont été scolarisés et ensuite pris en charge par la communauté de Lens avant de partir vivre en Israël.

 

Le 22 juin 2008, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Joseph Tysiak, à son épouse Madame Marianna Tysiak et à leur fille Marianna Sloma.

 

la famille Tysiak avec les personnes sauvées Marianna Sloma