Vergnes Célestine

Vergnes Armand

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11370 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Célestine Vergnes (née Debort)
Date de naissance : 27/11/1895
Date de décès : 04/08/1964
Profession : Industriel, propriétaire d'une boyauderie, mère de 2 enfants
Particularité : Information non disponible

M. Armand Vergnes
Date de naissance : 23/02/1891
Date de décès : 07/04/1971
Profession : Industriel, propriétaire d'une boyauderie
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Capdenac-le-Haut
Département : Lot
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 20 juin 2010
Lieu : Couvent de Massip - Capdenac-Gare (12700)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Maurice Gerber

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Maurice GERBER est né en 1934 à Toulouse. Son père, Jakob, est né en Pologne. Avec sa femme, Sprince, ils ont 3 enfants : Dora (1916), Sara (1918) nées en Pologne et Yeshoua (prénommé Oscar) né en 1923 en France.

C’est en 1930 que Jakob avait décidé de quitter la Pologne en raison de l’antisémitisme et de la misère qui y régnaient. Il se fixe à Capdenac (Lot) où il vend sur les foires et marchés. En 1932,  Il peut  ainsi faire venir sa famille et fait de Toulouse son lieu de résidence.

Le 10 mai 1940, Sprince décède de maladie. En entendant  ce qui se passe dans toute l’Europe, Jakob expédie son fils Oscar en Suisse. Il a 18 ans et peut se débrouiller seul. Dora est mariée et vit dans la banlieue de Toulouse. Sara est mariée elle aussi. Elle tente sa chance vers l’Espagne avec son mari. Ils sont pris et mis en résidence surveillée à Lacaune et purent éviter une déportation certaine en s’échappant.

Jakob passe la guerre dans la salle de bains d’amis près de Toulouse. Il réussit à placer Maurice chez des amis,  Armand et Célestine VERGNES. A leur arrivée à Capdenac Dora et Sara avaient travaillé chez les VERGNES qui avaient une boyauderie. Ils acceptent de garder Maurice sans aucune contrepartie. Il fait partie de la famille et est élevé avec leurs deux enfants, Ginette et Pierre.

Il reste dans cette famille de 1941 à 1944. A la Libération, Maurice retrouve son père et ses sœurs.

Le 16 juillet 2008 l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les nations à Monsieur Vergnes Armand et son épouse Célestine.

 

Armand vergnes en 1944 Jacob Gerber Lieu du sauvetage