Faurel Albert

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11442 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Albert Faurel
Date de naissance : 28/01/1896
Date de décès : 19/03/1967
Profession : Directeur de l'école primaire supérieure et du collège de 1937 à 1956
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Excideuil
Département : Dordogne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 14 juin 2009
Lieu : Mairie d'Excideuil (24160)

Personnes sauvées

M. Léon Herz

M. Jean Malacki Malaquais

M. ChaÏm Pulvermacher

M. Mordekhai Yaron (né Zelman)

Lieux de mémoire

Square Albert Faurel
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Albert FAUREL La famille de Chaim PULVERMACHER est originaire de Lodz en Pologne. ;Son père était tailleur ; sa famille s'est installée à Montceau-les-Mines ( Saône et Loire ). Chaim nait à Metz le 13 Août 1930. Ses parents sont déportés et assassinés à Auschwitz le 16 Juillet 1942. Chaim et sa soeur cadette rejoignent une tante au Buisson en Dordogne en Octobre 1942, après avoir franchi la ligne de démarcation. A la mi-octobre les 2 enfants sont placés à l'orphelinat juif de Haguenau replié à Bergerac ( (Dordogne ). Cet établissement étant dissout en janvier 1944, l'OSE organise les modalités de sauvetage. C'est ainsi que Chaim Pulvermacher ( 13 ans ) est placé ainsi que jean Malacki ( 11 ans ) en Internat au Collège d'Excideuil dirigé par Mr Albert FAUREL. D'autres enfants juifs sont pris en charge par celui-ci : Neubauer, Léon Herz jusqu'à la Libération vers la mi-octobre 1944. Chaim et sa soeur sont recueillis par le seul oncle survivant de la famille Pulvermacher.

Léon HERZ est originaire d'Allemagne. Ayant perdu sa mère il émigre avec son père à Strasbourg. Son père réfugié politique avait été interné à Dachau en 1934-1935. Evacué sur Périgueux à la déclaration de guerre, Léon est confié à l'OSE par son père en 1940. En 1941-42 il est au Château Chevix à Montintin ( Hte Vienne ) et échappe de peu à une rafle de la milice. Il se retrouve quelques mois dans une maison de l'OSE à Périgueux, avant d'être confié au Directeur de l'Ecole Primaire Supérieure d'Excideuil aujourd'hui Cité Scolaire. Le directeur, Albert Faurel s'occupe de lui à partir de septembre 1942. Léon effectue sa scolarité de la 5ème à la 3ème

Mr Albert Faurel a pris Léon Herz en charge tant matériellement que moralement. Il lui a fait faire une carte d'identité française. Interne de l'école pendant 3 ans, il a été fréquemment invité à la table de Mr Faurel, qui l'a considéré comme un membre de sa famille.

En 1945, Léon rejoint l'OSE à Poulouzat ( Hte- Vienne ) puis à Champigny. En 1948 Léon Herz quitte l'OSE puis se marie avec Jeanne Chaumet, institutrice.

L'influence de Mr Albert Faurel dans le village était telle que les enfants étaient en sécurité, car jamais personne ne les a dénoncés.

Chaque année une assemblée générale des anciens élèves est organisée. En novembre 2006 un hommage a été rendu à Mr Albert FAUREL par les enfants qu'il a sauvés.

Le 26 octobre 2010, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de "Juste parmi les Nations" à monsieur Albert FAUREL.

Photo de classe