Hulin Albert

Hulin Amélie

Année de nomination : 2008      Dossier n° 11469 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Albert Hulin
Date de naissance : 04/10/1899
Date de décès : 01/08/1987
Profession : Minotier
Particularité : Information non disponible

Mme Amélie Hulin (née Masthias)
Date de naissance : 12/04/1903
Date de décès : 15/01/1998
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Gercy
Département : Aisne
Région : Picardie
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 31 janvier 2010
Lieu : Mairie de Vervins (02140)

L'histoire

La famille Fluss est originaire de Pologne. Raphaël et Chaja Fluss arrive en France en 1936 et se marient en 1937.  Raphaël est tailleur, Chaja couturière. Les Fluss habitent à Paris. Leur fils Isaac naît en 1940.

En mai 1941, Raphaël Fluss reçoit une convocation dite « le billet vert ». Le 14 mai 1941, il se rend au commissariat de son quartier. Il est arrêté, interné dans le camp de Beaune la Rolande dans le Loiret, puis transféré dans une ferme à Vannes sur Cosson où il travaille. Le 17 juillet 1942, Raphaël est déporté par le convoi N° 6 à Auschwitz où il meurt.

Chaja Fluss est membre de l’UJRE (Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide) et fait partie du réseau FTP. Elle a des faux papiers. Elle s’occupe de l’infirmerie et édite des tracts. Par une amie, elle apprend l’existence d’une filière mettant les enfants à l’abri. Madame Paillet fait partie de la Résistance. Elle est en contact avec le maire de Gercy dans le département de l’Aisne, membre également de la Résistance. Madame Paillet amène trois enfants juifs à Gercy. Pour des raisons de sécurité, les trois familles juives ignorent l’adresse des enfants.

Isaac, appelé au village Jacques, est accueilli par Albert et Amélie Hulin. Il est considéré comme le quatrième enfant de cette famille et c’est sous ce nom de famille qu’il est inscrit à l’école du village. La Kommandantur est installée en face de l’école.

A la Libération, Chaja Fluss vient rechercher son fils. Après la guerre, Isaac a toujours gardé des liens étroits avec la famille Hulin.

Le 8 mai 2000, une plaque commémorative est apposée sur la façade de la mairie (anciennement école) par Isaac Fluss et deux autres fillettes cachés à Gercy, Raymonde Grynberg et Hélène Brener.

Le 10 février 2008, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Albert Hulin et à son épouse Madame Amélie Hulin.