Dhuiège Fernand

Dhuiège Berthe

Année de nomination : 2009      Dossier n° 11535 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Fernand Dhuiège
Date de naissance : 27/01/1894
Date de décès : 26/08/1965
Profession : Ouvrier agricole
Particularité : Catholique

Mme Berthe Dhuiège (née Rochois)
Date de naissance : 21/08/1897
Date de décès : 05/03/1984
Profession : Sans profession
Particularité : Catholique

Localisation

Localite : Moussy-le-Neuf
Département : Seine-et-Marne
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Serge Rozenberg

M. Paul Rozenberg

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Chazkiel Rozenberg et sa femme Malka avaient émigré de Pologne, s’étaient rencontrés et mariés en France. Ils étaient installés à Paris où Chazkiel exerçait la profession de tailleur.

Quand le danger d’arrestations des Juifs se fit plus pressant en 1941, Malka Rozenberg alla demander à un ami non juif de l’aider à trouver un endroit sûr pour ses deux enfants, Serge né en 1935 et Paul né en 1937. L’ami les dirigea vers sa famille qui habitait dans le village de Moussy-le-Neuf en Seine-et-Marne, à environ trente kilomètres au nord-est de Paris. Ce cousin à son tour trouva une famille pour s’occuper des garçons, Fernand et Berthe Dhuiège, des fermiers qui vivaient là avec leurs cinq enfants. Serge et Paul furent accueillis chaleureusement dans cette famille et bien que leurs protecteurs sachent qu’ils étaient juifs, on donna aux garçons le nom de Loyer (le nom de famille de la concierge de leur immeuble à Paris) sous lequel ils enregistrèrent les garçons à la mairie.

Les garçons retournèrent voir leur mère fin 1942 mais les trois furent arrêtés et envoyés à Drancy. Chazkiel s’arrangea pour utiliser son permis de travail (il avait trouvé un emploi dans une usine fabriquant des vêtements pour les soldats allemands) pour faire relâcher sa famille du camp d’internement et les garçons retournèrent immédiatement vers la sécurité de la famille Dhuiège.

Chazkiel et Malka purent contribuer au début un peu au bien-être de leurs fils, mais après l’arrestation de Malka en mai 1944 (les Allemands étaient venus chercher Chazkiel, mais l’avait prise elle et sa sœur Ida à la place), cette aide financière cessa. Néanmoins les Dhuiège refusèrent de réclamer des tickets d’alimentation pour les garçons pour ne pas éveiller les soupçons.

Bien que les voisins soient sympathiques et prêts à aider, Fernand et Berthe Dhuiège se mettaient en grand danger en offrant un refuge à Serge et Paul, car les forces allemandes stationnaient dans le village voisin et avaient réquisitionné un entrepôt qui appartenait aux Dhuiège, le transformant en écurie pour leurs chevaux.

Malka et Ida survécurent à Auschwitz et revinrent à Paris en 1945. C’est à ce moment-là que Malka retrouva Chazkiel, qui avait passé la guerre en se cachant chez des amis non juifs en changeant régulièrement de cachette. Serge et Paul retrouvèrent leurs parents en septembre 1945.

En 2006, Serge et Paul Rozenberg témoignèrent de leur sauvetage pendant la guerre, ce qui fut confirmé par des membres de la famille Dhuiège et des amis qui avaient eu connaissance de la présence des garçons à Moussy-le-Neuf.

Le 18 mars 2009, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Fernand Dhuiège et à son épouse Madame Berthe Dhuiège.

 

Famille DHUIEGE en mars 1944 Berthe Dhuiege à gauche