Pech Marie

Dès Philippine

Dès Marius

Dès Etienne

Dès Henriette

Année de nomination : 2009      Dossier n° 11549A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marie Pech (née Alard)
Date de naissance : 15/05/1881
Date de décès : 06/03/1958
Profession : Viticultrice
Particularité : Information non disponible

Mme Philippine Dès (née Pech)
Date de naissance : 20/04/1911
Date de décès : 27/04/1993
Profession : Finisseuse ouvrière en confection
Particularité : Information non disponible

M. Marius Dès
Date de naissance : 02/01/1909
Date de décès : 23/04/1977
Profession : Policier
Particularité : Information non disponible

M. Etienne Dès
Date de naissance : 03/08/1912
Date de décès : 26/02/1991
Profession : Viticulteur
Particularité : Information non disponible

Mme Henriette Dès (née Pech)
Date de naissance : 25/05/1905
Date de décès : 10/12/1999
Profession : Mère de 2 enfants
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Paris
Département : Paris
Région : Ile-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 11 février 2010
Lieu : Mairie de Arzens (11290)

Personnes sauvées

Mme Rachel Birenbaum (née Zlotnik )

Mme Liliane Wolkowitch (née Zlotnik)

M. Gaston Zimnowicz

Lieux de mémoire

Impasse des "Justes parmi les Nations" à Arzens
Le parcours sonore des Justes de Paris
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marie pech

Etienne Dès   Henriette Dès

Markus Dès   Philippine Dès

Rachel et Jacques-Yitzchak ZLOTNIK étaient tailleurs à façon à leur domicile . Ils habitaient à Paris avec leur fille Liliane et le fils que Rachel avait eu d'un premier mariage, Gaston ZIMNOWITZ (aujourd'hui SIMENOT ). Leurs voisins étaient Marius et Philippine (Mimi) Dès. Marius était policier à la préfecture de Paris et Mimi travaillait comme finisseuse chez les ZLOTNIK.

Quand la persécution des Juifs de Paris s’intensifia et que la police française vint rafler les familles juive du 20ème arrondissement, leur voisine de pâlier , du nom de PERRON , dont le mari était "policer -volontaire" pour rafler les juifs, les fit rentrer chez elle et les cacha dans un débarras le temps de la rafle.  

Marius et Mimi Dès offritent aux ZLOTNIK de les abriter chez eux le temps que Marius fasse une fausse carte d'identité pour Rachel ZLOTNIK qui devint Mme GERMAIN et ils acceptèrent avec gratitude. Après la rafle, les DÈS réalisèrent que leur appartement n’était pas une solution à long terme pour les ZLOTNIK et qu’il était très risqué qu’une famille juive reste dans le quartier où on les connaissait bien. Le père Jacques ZLOTNIK était déjà parti en zone libre où il espérait faire venir sa famille .

Marius et Mimi étaient nés tous les deux dans le village d’ARZENS dans l’Aude dans le sud de la France où leurs familles vivaient toujours. La sœur de Mimi, Henriette, était mariée au frère de Marius, Etienne, et ils vivaient chez la mère Mme Marie PECH. Les ZLOTNIK les avaient rencontrés à plusieurs occasions lors de vacances  . 

Il fut convenu qu’une amie à eux , faisant de la résistance dans le réseau de Marius , emmènerait Liliane âgée de 4 ans sous les traits de son fils qui figurait sur sa carte d'identité et avait le même âge . Liliane , "déguisée" en petit garçon , eu l'ordre de faire semblant de dormir au moment du contrôle d'identité et les gendarmes à la ligne de démarcation  , dupés , les laissa passer sans problème. 

Rachel et Gaston passèrent à leur tour la ligne de démarcation grâce à la fausse carte d'identité produite par Marius et rejoignirent à ARGENTON S/CREUSE en zone libre ,le père de famille : Yitzchac ZLOTNIK qui  fut arrêté peu de temps après , en février 1943 et déporté à Auschwitz d’où il ne revint pas. Rachel et ses 2 enfants partirent alors pour ARZENS

Ils furent présentés aux voisins comme des Parisiens évacués et ils allaient à l’église le dimanche et les jours de fête. Le jeune Gaston et Liliane suivaient l'enseignement religieux catholique et allaient à l'école comme les autres enfants de la famille Dès .Gaston passa son certificat d'études et fut reçu 1er du canton  L’Aude était un département de vignobles et Rachel travaillait dans les vignes avec la famille, contribuant ainsi à son hébergement. . Les villageois soupçonnaient qu’ils étaient juifs, mais aucun ne les trahit. Les ZLOTNIK furent hébergés chez leurs sauveurs jusqu’à la Libération. Après la guerre, Rachel et les enfants retournèrent à Paris. Rachel épousa Mr Max  BIRENBAUM ,  tailleur , et continua à employer Mimi DÈS . 

Liliane retourna souvent à ARZENS pour les vacances scolaires et Rachel garda toujours des liens étroits avec cette famille qui les sauva . Bruno WOLKOWITCH , le fils de Liliane , alla  souvent , enfant , passer ses vacances à Arzens dans cette famille que Liliane appelle toujours sa famille de coeur et d'adoption.

Le 15 mars 2009, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de "Juste parmi les Nations" à Monsieur Marius Dès, à son épouse Madame Philippine Dès, ainsi qu'à Monsieur Etienne Dès, son épouse Madame Henriette Dès ainsi qu'à la Grnd-Mère, Madame Marie Pech.

 

Le témoignage

Rachel Birenbaum est née en Pologne à Piotrkow en 1908. Elle arrive en France en 1925 où sa famille s’installe à Paris. Elle se marie en 1929, a un fils en 1930. Elle divorce en 1935. Elle se remarie avec Isaac Zlotnik et a une fille prénommée Liliane en 1938. Elle s’installe avec son mari et ses deux enfants à Paris dans le 20èmearrondissement. Le couple exerce le métier de « tailleur à façon » dans leur appartement.

Dans l’immeuble, ils ont comme voisins Monsieur Marius Dès et son épouse, Madame Philippine Dès qui est employée dans l’atelier des Zlotnik comme finisseuse. Marius Dès est agent de police au commissariat du 3èmearrondissement et il procure des faux papiers à la famille. Après la guerre, il sera décoré comme Résistant.

Un jour, les Allemands viennent chercher les Juifs habitant l’immeuble. Philippine et Marius Dès cachent chez eux Rachel Zlotnik et ses deux enfants, Gaston et Liliane. Monsieur Zlotnik était déjà parti se réfugier en zone libre à Argenton sur Creuse. Il y fut arrêté, puis déporté à Auschwitz en février 1943.

Marius et Philippine Dès proposent alors à Rachel de cacher ses enfants chez la mère de Philippine, Madame Marie Pech qui vivait avec son autre fille Henriette et son gendre Etienne Dès à Arzens, un petit de l’Aude. Liliane fut emmenée à Arzens par Marius, Philippine et une amie. Liliane voyagea déguisée en petit garçon sous l’identité du fils de cette amie. Peu de temps après, Rachel Zlotnik les rejoignit.

Les Zlotnik vécurent pendant environ trois ans jusqu’à la fin de la guerre chez Marie Pech, la mère de Philippine et d’Henriette. Ils furent très bien accueillis par les membres des familles Pech et Dès. Ils bénéficièrent d’une vie de famille très chaleureuse. Les enfants de Rachel allaient à l’école et Rachel travaillait dans les vignes.

Après la guerre Rachel Zlotnik se remaria. Elle et son mari, Monsieur Birenbaum, s’installèrent comme « entrepreneurs à domicile » en confection, à Paris. Philippine revint travailler avec eux comme finisseuse jusqu’à sa retraite.

Rachel est restée en contact avec les familles Pech et Dès. Liliane passa souvent ses vacances scolaires à Arzens et y emmena son mari et son fils et tous gardèrent des liens très proches.

 

Exposition: Désobéir pour sauver