Aumont Gabrielle

Aumont Jean

Année de nomination : 2009      Dossier n° 11568 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Gabrielle Aumont (née Entringer)
Date de naissance : 16/05/1917
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

M. Jean Aumont
Date de naissance : 04/11/1913
Date de décès : 10/05/1993
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Notre Dame de Boisset
Département : Loire
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 17 juin 2010
Lieu : Mairie du Thor (84250)

Personnes sauvées

M. Armand Fleischman

M. Cyrille Fleischman

Mme Rozia Fleischman (née Schlang)

M. Maurice Lustigman

Mme Mireille Lustigman (née Schlang)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Gabrielle Entringer est née à Metz (Moselle) le 16 mai 1917. Elle épouse Jean Aumont et ils habitent à Notre-Dame-de-Boisset.

Armand Fleischman est née à Paris en 1886. Sa famille est originaire de Riga (Lettonie). Armand Fleischman est un ancien combattant, décoré de la Croix de guerre. En 1931, il fonde la petite synagogue de la rue des Ecouffes à Paris, dans le 4e arrondissement.
Le 2 mai 1940, il épouse en seconde noce Rozia Schlang, née le 4 octobre 1905 à Rzezawa (Pologne).
Leur fils, Cyrille, naît le 3 février 1941.

Devant les menaces de rafles croissantes, les Fleischman décident de quitter Paris après la naissance de Cyrille. Ils parviennent à rejoindre la zone sud et trouvent refuge à Voiron, Charabines, Le Côteau, puis arrivent à Notre-Dame-de-Boisset où ils sont hébergés par Jean et Gabrielle Aumont.
Ils seront rejoint par Mireille Lustigman, la soeur de Rozia, et son mari, Maurice.

Jean  et Gabrielle Aumont, qui vivaient simplement, vont cacher et nourrir leurs hôtes, installés dans une maison indépendante sur leur propriété, jusqu'à la Libération. Ils les présenteront comme de simples locataires.
De même, ils accueilleront M. et Mme Derbez et Mlle Lamicq.

Les relations entre les familles sont très amicales.

Un jour la milice française fait une incursion sur la propriété. Un puits au milieu de la cour dissimulait une cache et cette descente n'aura, bien heureusement aucune conséquence.

A la fin de la guerre, les Fleischman rentrent à Paris, tandis que les Lustigman rentrent à Roanne, gardant des relations très proches avec la famille Aumont.

Le 5 Mai 2009, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Jean Aumont et son épouse Gabrielle.

 

souvenir voir légende légende photo