Deusy Emile

Deusy Edmond

Année de nomination : 2010      Dossier n° 11703 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Emile Deusy
Date de naissance : 17/09/1891
Date de décès : 19/12/1968
Profession : Comptable
Particularité : Information non disponible

M. Edmond Deusy
Date de naissance : 15/08/1920
Date de décès : 18/10/1999
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Paris
Département : Paris
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 1 septembre 2011
Lieu : Mairie du 13ème arr. de Paris (75013)

Personnes sauvées

Mme Christiane Deusy

Mme Annie Deusy (née Groman)

Mme Sarah Groman

Lieux de mémoire

Le parcours sonore des Justes de Paris
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Emile Deusy   Edmond Deusy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Itzek et Sarah Groman avait émigré en France de Pologne en 1929 avec leurs trois enfants Hanna née en 1922, Hélène née en 1923 et Joseph né en 1928. Itzek était boucher de métier et après un certain temps il acheta une boucherie où il vendait de la viande kacher. La famille n’avait pas la nationalité française. Le 13 mars 1938, Sarah Groman perdit son mari et s’occupa seule de ses trois enfants. Elle continua à tenir la boucherie de son mari.

Une année plus tard, Hanna Groman qui avait quinze ans rencontra Edmond Deuzy âgé de dix sept ans. Ils tombèrent amoureux mais étaient trop jeunes pour se marier. La grand-mère d’Hanna n’approuvait pas ces relations avec un garçon non juif. En 1940, Edmond s’engagea dans l’armée française. Comme il avait des symptômes de tuberculose, il fut envoyé au Sanatorium de Belligneux à Hauteville-Lompnes dans l’Ain.

En décembre 1941, les Groman survécurent miraculeusement à la perquisition que les Allemands firent à leur domicile car ils étaient absents. Aussi Sarah décida d’envoyer les enfants dans des cachettes plus sûres. Hélène fut prise en charge par une famille de fermiers en Normandie. Hanna et Joseph furent envoyés chez des amis de la famille dans le Loiret.

Sarah ne semblait pas craindre pour sa propre sécurité et décida de rester à Paris. Elle demandait à ses enfants : « De quoi avez-vous peur ? Que feront-ils à une vieille femme comme moi ? » Quand les vagues d’arrestations s’accélèrent à Paris en 1942, Edmond Deusy vint chercher Sarah et l’amena chez son père Emile, où elle resta cachée jusqu’à la fin de la guerre en 1945.

Pendant ce temps, Hanna déménagea pour se rapprocher du Sanatorium où vivait Edmond. Un médecin, Roger Desserey, y fit la connaissance d’Edmond et ils devinrent amis. Hanna, qui s’était fiancée à Edmond en 1941, devint aide-soignante au Sanatorium l'Espérance.

Le 24 septembre 1942, Hanna apportait du jambon à Edmond. Elle était à vélo quand elle fut  arrêtée par la police française et emmenée en prison. Deux jours plus tard, elle fut déportée au camp d’internement de Rivesaltes. Pour la sauver, Edmond décida de l’épouser immédiatement. Par sa détermination inébranlable, le couple se maria le 22 octobre 1942. Deux gendarmes les accompagnèrent pendant la cérémonie et après jusqu’à ce que les papiers d’Hanna soient régularisés. Le 23 novembre, elle fut libérée du camp. Trois jours après, le dernier transport quittait Rivesaltes pour Auschwitz en emmenant tous les prisonniers restant dans le camp.

Hanna n’avait toujours pas reçu ses papiers de citoyenneté française, aussi Edmond et Emile commencèrent à préparer de faux papiers d’identité et des cartes d’alimentation. Ils firent également des faux papiers pour Joseph, le frère d’Hanna au nom de Raymond Delpine, qu’il utilisa pour trouver du travail et ainsi survivre à la guerre. Les Deusy fabriquèrent aussi des faux papiers pour Sarah et sa fille Hélène, ainsi que pour Thérèse, la sœur de Sarah et pour une amie.

Le 18 juillet 1943, Hanna donna naissance à une petite fille, Christiane, à la maternité de Bourg dans l’Ain. En novembre Hanna emmena Christiane à Paris en train (avec les faux papiers préparés par Edmond) et le bébé resta avec sa grand-mère jusqu’à la fin de la guerre. Hanna et Edmond revinrent à Paris en octobre 1944, où ils retrouvèrent leur petite fille.

Le 2 février 2010, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Emile Deusy et son fils Edmond Deusy.

 

 

Annie Deusy à Hauteville avec Christiane le 25 sept 43 Chana Groman dite Annie Edmond Deusy et sa fille Christiane Edmond, Annie et Christiane_1943 Edmonde en1942 Emile et Edmond Sarah Groman dite Mamouchy avec Christiane dans les bras Sarah Groman fin des années 60 Cérémonie