Mandon Emile

Mandon Noémie-Marie

Année de nomination : 2009      Dossier n° 11704 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Emile Mandon
Date de naissance : 21/10/1902
Date de décès : 10/02/1999
Profession : Minotier
Particularité : Information non disponible

Mme Noémie-Marie Mandon (née Vergnon)
Date de naissance : 05/03/1904
Date de décès : 27/02/1993
Profession : Femme au foyer
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lamastre
Département : Ardèche
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 août 2013
Lieu : Mairie de Lamastre (07270)

Personnes sauvées

M. Armand Bernheim

Mme Germaine Bernheim (née Lehmann)

M. Pierre Klein

Dr Etienne Klein

M. Francis Klein

M. Ernest Klein

Mme Simone Klein (née Alphen)

Mme Alice Klein (née Levy)

Mme Rose Klein (née Levy)

M. Maous

Mme Françoise Maous (née Moïse)

M. Pierre Montus

Mme Francette Montus

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

MANDON Emile & Noémie Francis KLEIN est né 1er novembre 35 à Marseille où son père, Pierre KLEIN, était directeur de la société Weill et Cie (filature et tissage de jute). En 1942, Pierre KLEIN est remplacé à la tête de la société par un administrateur. Il décide donc de quitter Marseille pour s’installer à Lamastre, en Ardèche, où il avait un client, Emile MANDON, qui était minotier à Lamastre ;il avait proposé à Pierre KLEIN (qui avait confiance en lui) de venir à Lamastre.

En 1942 la famille KLEIN, ainsi que le frère de Pierre, Ernest (avec femme et enfant), leur mère Rose KLEIN, les parents de la femme de Pierre, Armand et Germaine BERNHEIM, plus deux couples amis (M. & Mme MONTUS et M. & Mme MAOUS) sont accueillis par Emile et Noémie MANDON, qui leur trouvent des logements.

Emile MANDON fournit à la famille KLEIN des faux papiers d’identité au nom de PETIT.

Quand Pierre décide de déménager à GAP, en zone italienne, Emile MANDON les y a transportés en leur faisant passer la ligne de démarcation, dans sa voiture personnelle. Et, après la capitulation italienne, M. MANDON est allé les chercher à GAP et les a ramenés à Lamastre.

Pierre travaillait à la minoterie comme comptable. Sa femme passait souvent l’après-midi avec Noémie.

Quand les Allemands ont effectué une descente à Lamastre, Emile MANDON est venu d’urgence à l’école primaire pour demander au Directeur de mettre à l’abri Francis PETIT(KLEIN) et son cousin à l’abri. Ce qu’a fait le directeur.

En 1944, il y a eu une rafle à Lamastre et une dizaine de juifs – dont M. & Mme MAOUS – sont arrêtés et déportés. Là encore, M. MANDON a réussi au dernier moment à rattraper Simone et son fils, qui sans s’en rendre compte, se dirigeaient droit vers les Allemands.

Emile et Noémie ont pris des risques importants pendant trois ans sans qu’il n’y ait eu aucun arrangement financier.

Le 15 décembre 2009 L’institut Yad vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Mandon Emile et son épouse Noémie.