Arnaudet Reine

Année de nomination : 2010      Dossier n° 11835 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Reine Arnaudet (née Fournie)
Date de naissance : 04/01/1923
Date de décès : 09/12/2011
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Douelle
Département : Lot
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Gérard Cohen

M. Patrick Cohen

Mme Raymonde Cohen (née Moscovitz)

Mme Gitel Eisenstein (née Moscovitz)

Mme Annette Lichnewsky

M. Albert Lichnewsky

M. Haim Moscovitz

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Reine Arnaudet

Quand les Allemands envahirent la France en 1940, Raymonde Cohen habitait à Paris avec son mari Bernard et leur bébé Gérard. Comprenant le danger imminent, Bernard s’enfuit de la capital aussi vite qu’il le put. En janvier 1941, Raymonde décida de suivre son mari dans le sud de la France. Après un voyage plein de difficultés, elle arriva à Cannes dans les Alpes Maritimes avec son fils.

La famille Cohen resta à Cannes pendant plus de deux ans sous la fausse identité de Colin. Bernard trouva du travail et put ainsi subvenir aux besoins de sa famille. Mais en septembre 1943, les Allemands occupèrent le sud de la France et le danger redevint important. Bernard traversa les Pyrénées pour rejoindre l’armée française, laissant Raymonde seule avec Gérard et leur nouveau petit garçon prénommé Patrick né en 1942. Raymonde fut bientôt rejointe par sa mère Gitel Moscovitz et les deux femmes décidèrent de trouver une cache.

La famille voyagea jusqu’au petit village de Douelle dans le Lot où elle retrouva les cousins Albert et Annette Lichnewsky qui s’y cachaient déjà. Douelle était un village très pauvre. Néanmoins les habitants accueillirent et aidèrent les fugitifs. Une de ces personnes au grand coeur s’appelait Reine Arnaudet. Reine avait 20 ans. Elle essaya d’aider la famille Cohen autant que possible. Elle venait les prévenir chaque fois que les Allemands s’approchaient du village et emmenait toute la famille dans les montagnes pour les mettre en sécurité. Un jour elle emmena Gérard chez elle pour le cacher et mit Patrick dans une autre famille jusqu’à ce que les Allemands quittent le village. 

Reine Arnaudet était consciente du danger qu’elle courait mais n’hésita jamais à apporter son aide, car elle était convaincue que c’était la chose la plus naturelle à faire. La famille de Raymonde Cohen resta à Douelle jusqu’à la fin de la guerre et fut sauvée grâce à l’extraordinaire courage des villageois, et surtout grâce à Reine Arnaudet.

Bernard survécut à la guerre et retrouva sa famille. Les Cohen n’oublièrent jamais Reine Arnaudet et leur amitié perdura pendant de nombreuses années.

 

Le 1er août 2010, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Madame Reine Arnaudet.

Reine Arnaudet en 1942  Credit: COLL.YAD Reine Arnaudet en 1943 (encerclée)  Credit: COLL.YAD