Le Cardinal François

Le Cardinal Françoise

Année de nomination : 2010      Dossier n° 11872 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. François Le Cardinal
Date de naissance : 27/06/1891
Date de décès : 27/04/1953
Profession : Cultivateur
Particularité : Information non disponible

Mme Françoise Le Cardinal (née Laquay)
Date de naissance : 18/05/1890
Date de décès : 12/07/1961
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Breuilpont
Département : Eure
Région : Haute-Normandie
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 23 juin 2011
Lieu : Mairie du 12ème arr. de Paris (75012)

Personnes sauvées

Mme Gisèle Bleuer (née Robert)

M. Pierre Elsner Bleuer

M. René Farkas

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

François et Françoise Le Cardinal étaient agriculteurs dans le village de Breuilpont dans l’Eure, en « zone libre » de la France. Leur ferme était située au bout du village qui comptait quelques centaines d’habitants Le couple avait deux enfants, Luce et Louis. Ils étaient une famille d’accueil, payés pour leur travail. Il y avait une petite fille orpheline qu’ils élevaient et qu’ils étaient prêts à adopter.

Fin 1942, quand les décrets anti-juifs devinrent plus nombreux et que la situation devint plus alarmante, les émigrés hongrois André Farkas et sa femme Hélène commencèrent à chercher un lieu sûr pour leur fils René né en 1934. Leurs voisins, les Lautrain leur conseillèrent de prendre contact avec Madame Françoise Le Cardinal, une cousine de Madame Lautrain. Elle accepta immédiatement de prendre René chez elle.

André Farkas était un charpentier talentueux et sa femme travaillait comme vernisseuse de meubles pour compléter leurs revenus. Deux autres familles d’origine hongroise confièrent également leurs enfants à la famille Le Cardinal, Pierre né en 1936 et Gisèle née en 1933. Les enfants restèrent jusqu’à l’été 1944 quand la région fut libérée. Ils se souviennent de l’affection chaleureuse qu’ils recevaient de François et Françoise Le Cardinal qui s’en occupèrent, même quand les parents ne purent plus payer. Les enfants effectuaient toutes sortes de petits travaux et allaient à l’école distante de trois kilomètres, traversant un village où une unité de soldats allemands était stationnée. Les enfants se doutaient que de nombreux villageois connaissaient leur véritable identité.

René, Pierre et Gisèle ont raconté plus tard que malgré le risque de dénonciation, ils se sentaient en sécurité chez leurs sauveurs et qu’ils leur devaient d’avoir survécu. Ils restèrent en contact étroit avec la famille Le Cardinal et ses enfants.

Le 14 July 2010, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur François Le Cardinal et à son épouse Madame Françoise Le Cardinal.

 

Au centre Monsieur et Madame Le cardinal, premier rang 3 gauche Pierre Bleuer elsner