Pradaude Raymonde

Pradaude Eugène

Année de nomination : 2011      Dossier n° 12075 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Raymonde Pradaude (née Cuisinaud)
Date de naissance : 06/12/1918
Date de décès : 10/08/2011
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

M. Eugène Pradaude
Date de naissance : 06/12/1912
Date de décès : 13/07/2006
Profession : Marchand de bestiaux
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Saint Dizier Leyrenne
Département : Creuse
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 24 juin 2012
Lieu : Mairie de Saint-Dizier Leyrenne (23400)

Personnes sauvées

M. Joseph Segal

M. Daniel Segal

M. Herman Segal

Mme Michèle Segal

Mme Sylva Segal (née Blum)

Mme Edmonde Segal (Née Duval)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Originaire de Tecuci en Roumanie, la famille Segal s’est installée à Bucarest pour que les trois fils puissent y faire leurs études. Les deux ainés sont arrivés en France dans les années 1920-30. Le troisième fils arrive en 1937 en profitant de l’Exposition Universelle qui se déroule à Paris. La grand-mère rejoint ses fils. Toute la famille vit à Epernay dans la Marne.

Durant l’année 1942, Joseph Segal et sa famille partent à Royère dans la Creuse pour s’y cacher. Là ils font connaissance d’Eugène et Raymonde Pradaude. Ceux-ci leur proposent de les loger dans une ferme qu’ils possèdent on loin de chez eux à Planchat dans la Creuse. En échange, Joseph accepte de travailler pour l’aider comme ouvrier agricole. Les Pradaude savaient que leurs protégés étaient juifs.

Grâce également aux Pradaude, Herman et Sylva Segal furent eux aussi cachés et ravitaillés. Herman vivait dans une cabane à côté de la soue du cochon prénommé « Adolf ».

Le 18 juin 1944, apprenant que la Division « Das Reich » approchait et devait passer par Saint-Didier, Eugène Pradaude alla en plein nuit prévenir ses protégés d’aller se sauver. Le bois d’où ils partirent à temps fut encerclé le lendemain et tous les maquisards cachés là furent tués à La Croix de la Mine.

Les membres de la famille Segal purent par la suite retrouver Epernay grâce à leur sauvetage par les Pradaude.

Le 16 Mars 2011, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Eugène et à Raymonde Pradaude.